mer. Fév 28th, 2024

Baisse des prix de l’énergie au début de l’année 2024. Des signaux positifs sont apparus aujourd’hui dans les données publiées par l’opérateur du marché de l’énergie (Gme). Le prix d’achat moyen de l’électricité (Pun) au cours de la première semaine de l’année était de 100 euros par mégawatt, en baisse de 13,9 %.  par rapport à la semaine précédente. La baisse du du prix du gaz. À la Bourse du gaz naturel d’Amsterdam, il a clôturé juste au-dessus de 30 euros par mégawattheure, revenant ainsi à la valeur de novembre 2021. . Il ne s’agit même pas d’un dixième des 340 euros d’août 2022 (le pic de la situation d’urgence), bien qu’il reste supérieur aux 20 euros d’avant la crise, qui a éclaté au cours de l’été 2021. La baisse de la cotation au Ttf d’Amsterdam est due à la faiblesse de la demande en Europe, les stocks dans l’UE restant supérieurs à 84 %. Le prix du pétrole baisse également, en raison de la faiblesse persistante des marchés mondiaux .

Toutefois, les effets sur le coût de la vie seront modestes pour les ménages. La facture de gaz, selon les experts, ne baissera pas en 2024. La baisse du prix de la matière première sera compensée par la fin des mesures du gouvernement Draghi en 2022,  à savoir la TVA à 5 % et la baisse des redevances de système. Demain, c’est aussi la fin officielle du marché protégé à l’exception des retraités et d’autres catégories considérées comme fragiles. Ce sera mieux avec la facture d’électricité. Fin décembre, Arera a annoncé qu’elle baisserait de 10,8% au premier trimestre 2024 sur le marché protégé,  où vit encore un tiers des utilisateurs italiens. Cette bonne nouvelle est liée à la baisse des prix du gaz, due à une faible consommation et à un stockage complet, et à l’augmentation de la production du nucléaire français et des énergies renouvelables. Au cours des douze derniers mois, la facture d’électricité d’une famille type sur le marché protégé s’élèvera à 684 euros, soit 50 % de moins que l’année précédente. .

Lire aussi:  Découvrez les meilleurs investissements d'Air France pour une action prometteuse en 2023

La phase légèrement haussière des prix des carburants à la pompe a duré le temps des vacances. Avec la nouvelle baisse des prix des produits raffinés et la chute du baril à 76 dollars,  Ce matin, les baisses sur les listes de prix conseillés des grandes marques ont repris. Les moyennes des prix pratiqués communiquées par les opérateurs à l’Observatoire des prix du ministère du Commerce et de l’Industrie sur environ 18.000 stations parlent d’essence en libre-service à 1,77 euro le litre (1,91 servi) et de gazole en libre-service à 1,73 euro le litre (1,87 servi).

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *