jeu. Fév 29th, 2024

Au total, 352 000 embauches, en CDI ou en CDD de plus de 30 jours, sont prévues par les entreprises pour le mois de décembre, et le nombre attendu pour l’ensemble du trimestre décembre-février s’élève à près de 1,3 million.  Cette information est rapportée par Unioncamere qui explique que, par rapport à l’année précédente, il y a eu une augmentation de +7 % (+23 mille embauches) au cours du mois et de +6,9 % (+84 mille embauches) au cours du trimestre. Les entreprises du tourisme et du commerce maintiennent leur demande de main-d’œuvre et prévoient respectivement 70 mille et 56 mille embauches au cours du mois, à l’approche des fêtes de Noël (+6,7% et +13,1% par rapport à la même période en 2022).). La difficulté à trouver un emploi reste élevée, concernant 171 mille profils recherchés, soit 48,5 % du nombre total d’embauches,  soit 3,3 points de pourcentage de plus qu’il y a un an. Ce scénario est illustré par la Bulletin du système d’information Excelsior, réalisé par Unioncamere en collaboration avec l’Anpal. 

L’industrie recherche environ 93.000 travailleurs en décembre, tandis que les services en recherchent 259.000.  Pour l’industrie, ce sont les entreprises de la mécatronique et de la métallurgie qui offrent les plus grandes opportunités d’emploi, avec respectivement 18 mille et 11 mille embauches prévues. Les opportunités d’emploi dans le secteur de la construction restent également importantes, avec 30 mille embauches prévues, malgré la baisse de la demande de travail par rapport à décembre 2022 (-2,4%). Pour les services, durant la période des fêtes de fin d’année, outre le maintien de prévisions d’embauche élevées dans le tourisme et le commerce, il y a les services aux particuliers (40 mille entrées), les services opérationnels de soutien aux entreprises et aux personnes (29 mille) et les services de transport et de logistique (28 mille).

Lire aussi:  L'intervention. Les évêques européens s'expriment sur les manifestations d'agriculteurs : "Écoute et dialogue".

Les contrats à durée déterminée restent la forme d’emploi la plus prisée avec plus de 188 mille,  53,5% du total, suivis par les contrats à durée indéterminée (84 mille unités, 23,8%).

En décembre, l’inadéquation entre l’offre et la demande de travail a affecté 171 mille embauches sur les 352 mille prévues, principalement en raison du manque de candidats (31,5%). Parmi les professions les plus difficiles à trouver, Borsino Excelsior signale les spécialistes des sciences de la vie (qui comprennent les pharmaciens et autres spécialistes du secteur pharmaceutique et biomédical, les biologistes, les vétérinaires, les agronomes et sont difficiles à trouver dans 89,1 % des cas), les techniciens des processus de production de biens et de services (61,9 %), les techniciens de la santé (61,4 %), les opérateurs de machines dans l’industrie du textile et de l’habillement (72 % pour les deux), les ouvriers de fonderie, les soudeurs, les charpentiers métalliques (69,3 %) et les ouvriers spécialisés du second œuvre du bâtiment (68,8 %). 

Par rapport à l’année dernière La demande de travailleurs immigrés a augmenté de 18,2 %, passant de 62 000 profils recherchés en décembre 2022 à 72 000 actuellement (+10 000).  Parmi les secteurs les plus demandeurs de travailleurs étrangers figurent les services de soutien opérationnel aux entreprises et aux particuliers, qui prévoient de couvrir plus de 32 % de leurs entrées par des travailleurs étrangers, les services de transport, de logistique et de stockage (27,6 %), la construction (26,5 %), les services d’hébergement, de restauration et de tourisme (22,9 %) et les industries métallurgiques et de produits métalliques (21,8 %).

Lire aussi:  Prévisions. Cybersécurité, voici ce qui nous attend en 2023

Au niveau territorial, les plus grandes opportunités d’emploi sont offertes par les entreprises du Nord-Ouest, qui prévoient 107 mille embauches au cours du mois et 416 mille au cours du trimestre, suivies par les entreprises du Sud et des Îles avec 88 mille postes de travail recherchés au cours du mois et 308 mille au cours du trimestre, celles du Nord-Est avec 85 mille embauches au cours du mois et 301 mille au cours du trimestre et celles du Centre avec 72 mille et 267 mille embauches respectivement.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *