mer. Mai 22nd, 2024

L’énergie solaire à concentration  représente l’une des solutions les plus prometteuses pour réduire l’utilisation des combustibles fossiles et la dépendance des industries à l’égard des sources d’énergie non renouvelables. La production de chaleur représente environ 45 % des émissions liées à l’énergie et plus de 50 % de la consommation mondiale d’énergie. Les applications industrielles représentent la plus grande part de la consommation de chaleur, soit 40 % de la demande totale de chaleur, et environ 70 % de cette demande est satisfaite par les combustibles fossiles. Pour répondre aux besoins de décarbonisation du secteur industriel, le groupe Magaldi déploie aujourd’hui la technologie de l’hydrogène.technologie STEM-CST  – Solar Thermo Electric Magaldi  qui vise, grâce à des systèmes avancés de conversion du rayonnement solaire en énergie thermique, intégrés à des systèmes de chauffage et de climatisation, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la qualité de l’air. stockage de l’énergie, à libérer l’énergie en cas de besoin, même en l’absence de la source solaire. 

Ce type de technologie peut constituer une alternative fiable pour la production d’énergie propre dans le respect des réglementations environnementales les plus strictes. Le système est en effet capable de libérer de l’énergie thermique dans une plage de température appropriée, dans les conditions de traitement requises par les industries à forte consommation d’énergie (papier, food &amp ; beveraget la chimie, les plastiques), qui dépendent encore largement du gaz pour la production de chaleur. Dans le système Magaldi, contrairement à d’autres technologies, le récepteur solaire, l’échangeur de chaleur et le système de stockage thermique sont tous intégrés dans un seul dispositif.

Le mécanisme se compose d’un champ de miroirs primaires (héliostats) et d’un réflecteur secondaire (descente de faisceau), placé au-dessus d’un récepteur solaire, placé au sol, qui sert de moyen de stockage thermique. Le champ de miroirs capte l’énergie solaire, la réfléchit vers le miroir secondaire, qui la concentre à son tour dans le récepteur solaire, constitué d’un lit fluidisé de particules de sable, qui sert de milieu de stockage thermique. Grâce à sa remarquable capacité d’absorption d’énergie, le lit fluidisé peut être chauffé de manière homogène jusqu’à des températures de 600° C et est capable de libérer de la vapeur, à travers des échangeurs immergés dans le sable, à des niveaux de température et de pression variables (250-500 °C et 10-40 bar). Ces caractéristiques rendent cette vapeur largement utilisable dans les processus industriels, permettant ainsi aux secteurs à forte consommation d’énergie de s’affranchir de l’utilisation de combustibles fossiles, en vue d’atteindre les objectifs « Net-Zero ».

En général, les technologies de concentration de l’énergie solaire avec stockage thermique utilisent des sels fondus comme moyen de stockage de l’énergie. Magaldi envisage des particules solides granulaires, telles que le sable, un matériau bon marché et facilement disponible, comme moyen de stockage thermique, ce qui présente plusieurs avantages. Le sable peut en effet soit fonctionner à des températures plus basses que les sels fondus, qui sont sujets au gel, soit atteindre des températures plus élevées. Le point de fusion du sable siliceux est en effet supérieur à 1200°C, ce qui lui permet de conserver ses caractéristiques thermophysiques. Les températures plus élevées permettent notamment une plus grande capacité d’utilisation dans le secteur industriel.

Le premier module expérimental du système STEM®-CST a été réalisé et mis en service à partir de juin 2016, au sein du pôle énergétique intégré A2A Energie Future à San Filippo del Mela, dans la province de Messine (Sicile). Les résultats des derniers tests expérimentaux ont été récemment présentés lors du  » SolarPaces 2023 « , le principal événement mondial pour l’innovation dans le domaine de l’énergie solaire à concentration, à Sydney, en Australie.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *