lun. Mai 20th, 2024

Le Gouvernorat du Vatican  a lancé un programme de développement de la mobilité durable  appelé Conversion écologique 2030  a également pour objectif de réduire l’empreinte CO2 de son parc automobile. À cette fin, elle entend : « remplacer progressivement ses voitures d’État par des véhicules électriques afin de rendre son parc automobile neutre en carbone d’ici 2030 ; mettre en place son propre réseau de recharge dans l’État et les zones extraterritoriales en étendant son utilisation à ses employés ; et veiller à ce que ses besoins en énergie proviennent exclusivement de sources d’énergie renouvelables ». Pour ce faire, elle a signé un accord avec la Groupe Volkswagen  qui vise à devenir une entreprise neutre en carbone d’ici 2050 et à réduire l’empreinte carbone de ses véhicules de 30 % d’ici 2030. L’accord vise à renouveler le parc automobile de l’État avec des voitures de marque Volkswagen et Škod a  par le biais de la formule de location à moyen et long terme.

L’État de la Cité du Vatican s’est engagé depuis de nombreuses années à promouvoir le développement durable à travers des politiques écologiques  pour protéger l’environnement et proposer des stratégies d’économie d’énergie. Appliquant les principes de la lettre encyclique « Laudato si » et de l’exhortation apostolique « Laudate Deum », il est parmi les premiers États au monde à poursuivre des projets de durabilité en recherchant des solutions innovantes qui aideront à changer la façon de travailler tout en veillant à la protection de la « maison commune » en adoptant des projets qui, également grâce à l’utilisation de technologies fiables et écologiques, réduiront concrètement l’impact de l’activité humaine sur l’environnement. La ratification de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et les Accords de Paris sont le pont entre les politiques environnementales et les indications et recommandations du Saint-Père. Le gouvernorat s’est engagé à atteindre les objectifs suivants neutralité climatique  par l’utilisation responsable des ressources naturelles, la mise en œuvre de projets d’efficacité énergétique et la modernisation de nos actifs technologiques, la mobilité durable, la diversification et l’approvisionnement en produits énergétiques plus propres ou alternatifs pour le transport, l’élimination des déchets et le développement de projets concrets de reforestation pour l’avenir. Pour atteindre la neutralité, il faudra investir dans des installations technologiques utilisant des énergies renouvelables, compenser les émissions produites dans un domaine et les réduire dans un autre, mais surtout promouvoir la mobilité électrique et hybride.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *