sam. Juil 20th, 2024

« Fondation Eni  est une fondation au service des plus faibles, créée pour soutenir les plus vulnérables, toujours dans le souci de l’individu et de son bien-être, avec derrière elle une entreprise qui travaille à l’amélioration des conditions de vie par une transition juste qui favorise le développement dans tous les pays où elle opère ». C’est ce qu’a déclaré le président de la Fondation Eni. Domenico Giani  pendant l’événement Le rôle des fondations d’entreprise dans la société actuelle organisée à l’ambassade d’Italie auprès du Saint-Siège. « Il y a de la satisfaction. Parmi les projets mis en œuvre jusqu’à présent », a-t-il ajouté, « nous pouvons compter la modernisation des hôpitaux, la construction de centres pour les soins de santé maternelle et infantile de base, en particulier dans les zones rurales et mal desservies. Sans oublier la formation de médecins, d’infirmières et de techniciens, et les initiatives de solidarité sociale en faveur des personnes âgées isolées et défavorisées. Les adolescents souffrant de troubles alimentaires et les personnes affectées par les difficultés liées au conflit en Ukraine ont également été aidés ». Le président de la Fondation Eni a rappelé que l’ambassade d’Italie auprès du Saint-Siège « a offert une aide concrète, avec la représentation à Genève, pour l’ouverture des relations de la Fondation Eni avec l’OMS, ce qui nous a permis d’intervenir récemment en Libye dans le cadre d’un projet concernant les enfants souffrant de cancer, auquel l’hôpital Bambino Gesù a également participé ». « L’objectif principal de la Fondation Eni est de travailler en mettant l’accent sur les soins de santé dans les pays défavorisés, en améliorant l’efficacité des systèmes et en sensibilisant les communautés locales », a déclaré le président de la Fondation Eni. Filippo Uberti secrétaire général de la Fondation Eni. « L’objectif ultime, conclut-il, est de soutenir les populations et les institutions locales des pays où nous opérons afin de les rendre autosuffisantes, en leur fournissant les outils nécessaires pour maintenir des services efficaces dans le temps. En 17 ans, nous avons mis en œuvre des projets en République du Congo, au Ghana, au Mozambique, au Myanmar et en Italie. Nous avons actuellement des projets en cours en Libye, en Algérie, en Égypte, au Mexique, au Rwanda et en Guinée-Bissau. Au total, nous avons investi environ 60 millions d’euros directement dans des projets au cours des dernières années et avons réhabilité ou construit plus de 100 établissements de santé et soutenu la vaccination des enfants pour plus d’un million de doses ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *