mer. Avr 17th, 2024

Le PDG d’Adr, Marco Troncone a annoncé, au nom du « Pacte pour la décarbonisation du transport aérien », la création d’une fondation qui aura pour but de soutenir le secteur du transport aérien sur la voie des objectifs de durabilité 2030 – 2050. L’annonce a été faite lors du deuxième congrès annuel du Pacte.

« La Fondation est créée pour donner plus d’autonomie, de force et de reconnaissance à une table qui fonctionne, dans le but d’élargir et de partager ses résultats. gouvernance – a déclaré M. Troncone, ce deuxième congrès nous permet déjà de voir un développement concret du thème. Certes, le chemin sera long et semé d’embûches, mais aujourd’hui nous avons déjà des éléments qui nous permettent de croire que les premiers objectifs importants, ceux de 2030, sont effectivement à notre portée, avec des projets industriels concrets conformes aux mandats de l’UE et le passage à « NetZero » des principaux aéroports ». La table est composée non seulement d’acteurs du secteur de l’aviation, mais aussi de tous les secteurs industriels connexes : énergie, rail, constructeurs aéronautiques.

Au-delà de 2030, nous pensons que l’objectif de 2050 est réalisable », a ajouté le directeur d’Aeroporti di Roma, « avec un plan en partie défini et en partie à définir : le plus grand défi à moyen terme sera de disposer de carburant aviation durable dans les quantités nécessaires et à des coûts compétitifs. Dans un premier temps, il y aura un problème de disponibilité, de matières premières, de biomasse, mais ensuite il y aura aussi un problème d’accessibilité financière pour les carburants synthétiques durables. Nous devrons également nous concentrer sur la prochaine génération d’avions à hydrogène et à électricité. Cependant, l’objectif de zéro émission pour l’ensemble du secteur nécessite un engagement à long terme, coordonné et partagé de tous les acteurs concernés et, en ce sens, le renforcement du pacte par la création de la Fondation répond efficacement à ce besoin. Le Pacte de décarbonisation est l’expression d’un modèle coopératif efficace pour un système national, qui est déjà très apprécié en Europe et qui voit des initiatives similaires émerger dans d’autres pays », a-t-il conclu.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *