lun. Mai 27th, 2024

Quiconque veut faire du sport de haut niveau à Rome est confronté au problème des installations. Paradoxal ? Oui, mais c’est un fait

photo@Morris Paganotti

Le titre est une paraphrase de l’album le plus retentissant de Pink Floyd, « The Dark Side of the Moon », un jalon de la musique rock de tous les temps. La phrase correspond bien à la situation paradoxale qui continue à se perpétuer dans l’Union européenne. Capitale de l’Italie qui veut à tout prix et en paroles faire du sport mais qui n’en a pas les moyens. Résumé ? Résumé.

La Club de volley-ball de Rome est de retour dans la série A1 après une seule saison en A2, jouant enfin dans une installation convenable et adaptée, le Palazzetto dello Sport sur la piazza Apollodoro au Flaminio. Ah oui parce que le Pala Tiziano, comme tout le monde l’appelle, n’existe pas.c’est une invention de la Gazzetta dello Sport : piazza Apollodoro donne sur la Viale Flaminia, qui est parallèle à la Viale Tiziano alors qui sait comment il est arrivé jusqu’à lui. Pas mal.

La LUISS Rome (Libera Università degli Studi Sociali), une université prestigieuse et importante dont le président honoraire est Luigi Abete, a obtenu le droit de jouer dans la série A2 de basket-ball masculin. après avoir splendidement remporté la série B l’année dernière. Et il joue dans la salle des sports car pour le Le basket-ball masculin de l’A2 a besoin de 2000 places.

La Oxygen Basket Roma a repris le titre sportif de Crema l’été dernier et joue dans la série A1 basket-ball féminin. Elle joue ses matchs à domicile… Le premier, Dimanche 22 octobre avec PB Battipaglia sera au Pala LUISS. sur la Piazza Mancini, une installation historique pour tous les fans de basket-ball romain. Il dispose de la capacité minimale requise pour la catégorie, c’est-à-dire 400 places mais pas toutes les autres caractéristiques nécessaires, il s’agira donc d’une portes fermées. L’alternative pour le club romain aurait été d’essayer un terrain entre Veroli, Ferentino ou Guidonia, toutes des municipalités plus ou moins proches de la ville mais toujours à l’extérieur.

Tout cela parce que le Palazzetto dello Sport de la Piazza Apollodoro n’est pas prêt à cent pour cent, mais pour raccourcir le temps d’attente depuis qu’il a été fermé pendant cinq ans – l’administration Raggi a commencé les travaux de réaménagement, comme elle le dit elle-même mettant le sport de la ville dans le chaos – la municipalité de Rome a décidé d’inclure le club de volley-ball de Rome et la LUISS tant que l’installation dispose d’une capacité de production suffisante. 2500 places disponibles puis Oxygen Basket lorsque tout sera terminé. La date à laquelle l’équipe romaine devrait jouer son premier match dans l’enceinte de l’installation. est celle du 25 novembre lorsqu’elle recevra le Repower Sanga Milan. Pourrait également être en décembre l’entrée (le 10 avec Faenza ou le 30 avec Geas) à cause de la question des travaux en cours. Pas mal ? Peut-être, mais pas tant que ça, car entre-temps si l’équipe ne joue pas avec le public qui, dans la ville, connaît l’existence de ces filles ?

Entre-temps, après Battipaglia, il y aura aussi le match avec les Passalacqua Ragusa le 4 novembre à jouer à domicile. La question semble absurde, mais la situation dans la capitale est la suivante : on pensait que la réouverture du Palazzetto mettrait fin à des années de migration vers la province, mais ce n’est peut-être pas le cas, du moins pour une équipe et pour une période limitée. La situation reste très grave. Le fait que l’on n’ait pas pu faire plus et que ce qui a été fait soit déjà beaucoup est extrêmement grave dans la capitale de l’Italie.. À qui la faute ? Il sera peut-être temps d’y réfléchir, la priorité étant maintenant de donner un vrai foyer aux joueuses qui ont la même dignité et le même statut que les autres.

Dans l’ensemble, la démonstration que le le basket-ball féminin est un mouvement qui compte beaucoup trop peu et qui n’a même pas la force d’élever la voix. La dernière en date ? Le 9 novembre, l’équipe nationale féminine jouera un match du tournoi de qualification pour le Championnat d’Europe 2025, que notre pays accueillera en partie, et nous sommes donc hors course. Nous sommes donc hors course. deux mille personnes aurait été un succès à Rome. Pourquoi personne n’y a pensé ?

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *