ven. Avr 19th, 2024

JD NOTAE, 28,5 POINTS DE DEPART – Pour la course à la tête de la ligue des buteurs, le groupe Rouge avait mis en avant la candidature de Justin Reyes (Trieste), qui dans ce groupe aura en Russ Smith (Nardò) peut-être le rival le plus féroce ; chez les Verts, JD Notae (Trapani) fait déjà parler de lui, voyageant à 28,5 points de moyenne après les deux premiers matchs. Ses qualités athlétiques en font un gardien capable d’attaquer le fer avec beaucoup d’énergie, de fermer à deux mains, voire de garder le contact. Si Parente trouve l’équilibre en insérant Horton, cet homme long qui, manquant à l’appel, gardait aussi ouverts ces mêmes espaces dans la zone pour les raids de Notae, les Sharks deviendront très complexes à contenir.

ARADORI RECOUPE LA CONFIANCE – En pré-saison, Attilio Caja avait sans aucun doute identifié Pietro Aradori comme le meilleur meneur de jeu de sa Fortitudo, et la première bague importante de l’ailier né à Brescia a eu lieu à Rimini. Avec une performance de 26 points (6/10, 3/9, 5/7), complétée par 6 rebonds et 3 passes décisives, en 37 minutes de jeu. Mais c’est surtout son impact sur le jeu qui a été déterminant, avec un premier quart-temps de 12 points en seulement 4’38 », donnant à Fortitudo une avance solide dès la première sirène.

UN MUSSINI POUR LE FILM – Si en Supercup il avait déjà montré une plus que bonne condition, Federico Mussini a été l’un des grands protagonistes du raid de Cento à Vérone. Avec une soirée de 20 points en 26 minutes (7/11 sur le terrain) et face à la défense toujours bien organisée du coach Ramagli. Mais à cette occasion, le talent offensif du garçon de Reggio Emilia, qui non seulement sait créer des paniers dans le trafic, mais possède également un dribble stop-and-shoot qui est stylistiquement parmi les meilleurs de la ligue, l’a emporté. Une denrée de plus en plus rare au niveau technique. A cela s’ajoute le sens du panier.

GASPARDO ET L’A2 – L’année dernière, Raphael Gaspardo avait atterri en A2, à Udine, avec l’idée de pouvoir lui attribuer le rôle de troisième Américain de l’APU. Mais la réalité de l’A2 est très différente de celle de la Serie A, et l’adaptation prend du temps au niveau du type de jeu et de l’organisation défensive des équipes. Et, d’autre part, les attentes des supporters. Freiné en pré-saison par des problèmes physiques, Gaspardo semble aujourd’hui prêt à relever le défi, comme en témoignent ses 20 points en 18 minutes contre Piacenza.

MIASCHI, QUEL DÉBUT ! – Un début de saison mémorable pour Federico Miaschi, 23,5 points de moyenne lors des deux premières sorties, après une Supercup bouclée avec 22,0 points par match. Après ses 28 pour ses débuts contre l’Urania Milano, dans une défaite en prolongation, l’extérieur génois né en 2000 a récidivé dans la frappe extérieure du Gruppo Mascio Treviglio à Casale Monferrato, le terrain provisoire de l’Acqua S.Bernardo Cantù, en raison d’une disqualification. Une performance de 19 points en 28 minutes, mais surtout un finish de star absolue, avec deux triples marqués dans les deux dernières minutes et l’assistance pour le panier décisif de Tommaso Guariglia.

JAZZ JOHNSON, 2 SUR 2 POUR SEBASTIANI – Le Real Sebastiani Rieti débute avec deux victoires lors des deux premiers matchs, répétant contre Torino le début victorieux à Agrigento. Le début de saison a été excellent pour Jazz Johnson, qui confirme les attentes de l’été qui le décrivait comme l’un des principaux succès du marché A2. L’ancien joueur extérieur de Pistoia et Rimini, qui en est à sa troisième année en A2, a jusqu’à présent inscrit 23,0 points par match, avec un excellent 62% à 3 points (8/13 au total) et 6,0 rebonds. Contre Reale Mutua, il a marqué 27 points en 29 minutes, avec 5/8 à l’arc et 10/14 à la lunette.

LA DEUXIEME SEMAINE DE FORLI – Il ne reste que deux jours, mais le premier signal de la maison d’Unieuro sont les partiels de la deuxième mi-temps. Si à Cento il a permis à l’équipe locale 25 points (après avoir creusé le sillon dans le premier quart-temps), contre Nardò, arrivé à la longue pause à 45-41, l’ouragan est arrivé après l’intervalle, avec le 32-11 du troisième quart-temps. Le résultat de 6/13 à 3 points, 4/7 à 2 points et 5/6 aux lancers francs. Le tout en moins de 8’30 » de jeu. Au retour des vestiaires, à la mi-temps, il semble que Martino sache toucher les bonnes cordes sensibles.

MIANI, CIVIDALE VA – Importante victoire extérieure pour le Gesteco Cividale, qui s’impose à Orzinuovi grâce à un 27-43 partiel dans les deux quarts-temps centraux, déjouant la tentative de retour d’Orceano dans les 10 dernières minutes. Dans un bon effort collectif de l’équipe jaune-bleu de l’entraîneur Pillastrini, avec cinq hommes à deux chiffres, il faut souligner les 16 points de Gabriele Miani en 27 minutes, avec 7/11 sur le terrain, complétés par six rebonds. Pour l’ailier, né en 2000, il s’agit de la deuxième meilleure performance en A2, après les 19 points enregistrés en mai dernier lors du premier match victorieux des playoffs à Udine.

MERCREDI SUR RAISPORT (58) ET RAIPLAY FORTITUDO BOLOGNA-FORLI’ – Le deuxième rendez-vous de la série A2 Old Wild West sur RaiSport offre mercredi soir une couverture en direct entre Flats Service Fortitudo Bologna et Unieuro Forlì. Ces derniers, avec Trieste et Udine, forment le quatuor de tête du Groupe Rouge, qui perdra inévitablement au moins un élément. Les caméras du derby émilien et romagnol seront allumées dès 20 h 30 pour l’avant-match, le bal des deux matchs étant prévu à 20 h 45. Retransmission en direct sur RaiSportHD (58 du numérique terrestre) et en simulcast sur RaiPlay. Nous vous rappelons que la plateforme de contenus en streaming de la RAI héberge la galerie sur le championnat de Serie A2, qui permet de regarder à la demande, gratuitement et pendant toute la saison, les retransmissions en direct proposées par la RAI.

TOUR INFRASETTIMANALE, LES AUTRES DÉFIS À SUIVRE – Outre Fortitudo Bologna-Forlì, la troisième journée de Serie A2 de mercredi soir réserve d’autres défis à suivre : dans la ronde verte Vigevano-Monferrato est un défi entre deux équipes encore sans victoires, avec la curiosité que sur le banc d’Elachem siège Lorenzo Pansa, Casalais d’origine. L’entraîneur de Novipiù est Fabio Di Bella, né à Pavie, à quelques kilomètres de Vigevano, avec une rivalité sportive historique entre les deux villes. Dans le Red Verona-Udine, deux équipes ont des ambitions élevées ; pour les Tezenis, une chance de rédemption après l’élimination contre Cento, tandis que le Old Wild West veut continuer sur la voie claire qui lui permet d’avoir un score complet après deux sorties. Enfin, Orzinuovi-Rimini, toujours en Rouge, qui verra l’une des deux équipes s’imposer pour la première fois, vu le 0 au classement pour les deux.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *