ven. Mai 17th, 2024

En août, l’emploi continue de progresser. Les estimations provisoires publiées aujourd’hui par l’Istat confirment une tendance qui se consolide depuis des mois : le marché du travail reste positif comme effet secondaire de l’augmentation du coût de la vie – qui pousse d’ailleurs les inactifs à se mettre à la recherche d’un emploi – et témoigne également de la résilience du système économique italien, bien qu’à un rythme plus lent qu’en 2022, sans répercussion sur les effectifs des entreprises. Le nombre de personnes employées est proche de 23,6 millions (23 millions 593 mille exactement).  et comparé à août 2022, il y a une augmentation de 523 000.  Il y a 550 000 salariés permanents de plus et 48 000 travailleurs indépendants de plus, tandis que le nombre de salariés à durée déterminée est inférieur de 74 000. Sur une base mensuelle, le taux d’emploi s’élève à 61,5 %, le taux de chômage tombe à 7,3 % : le taux le plus bas depuis 14 ans. Le chômage des jeunes a également baissé, à 22 %, tandis que le taux d’inactivité est resté stable à 33,5 %.  

Sur une base mensuelle, l’augmentation de l’emploi, indique l’ISTAT, est observée pour les hommes et les femmes, les salariés (+10 mille CDI et +39 mille CDD) et les indépendants (+10 mille), concerne les 25-34 ans et les plus de 50 ans. En août, par rapport au mois précédent, l’emploi des femmes a augmenté de 35 mille (+0,4%), plus que celui des hommes (+24 mille, +0,2%). En comparaison annuelle, la croissance est respectivement de 234 mille (+2,4%) et 289 mille (+2,2%). Le taux d’emploi est également en hausse, ce qui les éloigne toutefois : 52,5% pour les femmes contre 70,5% pour les hommes.

La hausse de l’emploi en glissement annuel concerne tous les groupes d’âge, à l’exception des 35-49 ans en raison d’une dynamique démographique négative : le taux d’emploi, qui progresse globalement de 1,4 point de pourcentage en glissement annuel et (+0,1% en glissement mensuel), augmente également dans ce groupe d’âge (+1%) car la diminution du nombre de 35-49 ans ayant un emploi est moins marquée que celle de l’ensemble de la population correspondante. Par rapport à août 2022, tant le nombre de demandeurs d’emploi (-9,1%, soit -185 mille) que le nombre d’inactifs âgés de 15 à 64 ans (-3,1%, soit -398 mille) ont diminué. Le taux de chômage a baissé de 0,2 % en glissement mensuel et de 0,8 % en glissement annuel.

La diminution du nombre de personnes à la recherche d’un emploi (-3,2%, soit -62 mille) concerne aussi bien les hommes que les femmes et touche tous les groupes d’âge. Le nombre d’inactifs, poursuit l’ISTAT, entre 15 et 64 ans est sensiblement stable et constitue une synthèse de l’augmentation chez les hommes et chez les moins de 50 ans et de la diminution chez les femmes et chez les plus de 50 ans. Le taux d’inactivité est stable à 33,5 %.

En comparant le trimestre juin-août 2023 au trimestre précédent (mars-mai 2023), on observe une augmentation du niveau de l’emploi de 0,5 %, soit un total de 129 000 actifs occupés. La croissance de l’emploi, observée en comparaison trimestrielle, est associée à une diminution des demandeurs d’emploi (-4,2 %, soit -81 mille) et des inactifs (-0,5 %, soit -58 mille). Le nombre de personnes occupées en août 2023 a dépassé celui d’août 2022 de 2,3% (+523 mille unités).

« Près de 60 mille personnes employées de plus en août, +523 mille en un an : avec le gouvernement Meloni, nous atteignons le record historique de l’emploi dans notre pays, 61,5%. Et surtout, les contrats à durée indéterminée augmentent. Nous sommes sur la bonne voie : récompensons maintenant ceux qui travaillent avec la réduction structurelle du coin fiscal », écrit-il sur X le ministre de l’Entreprise et du Made in Italy Adolfo Urso  commentant les données de l’Istat.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *