jeu. Juin 20th, 2024

Inauguration à l’Inspection nationale du travail du cours de formation à la sécurité et à la santé au travail pour 800 inspecteurs techniques.  La formation durera six semaines en classe et sera suivie d’un stage intensif : il s’agit d’un élément fondamental de la supervision nécessaire en matière de santé et de sécurité. « L’initiation des inspecteurs techniques est d’une importance fondamentale. Une présence et une compétence dont nous avons fortement ressenti le besoin. Un nombre qui devra certainement augmenter et pour lequel nous travaillons d’arrache-pied. L’INL représente une des garnisons de légalité de l’Etat. Et son activité reste d’une importance fondamentale car c’est par le contrôle préventif de la conformité des lieux de travail que l’on peut éviter les accidents et les lésions mortelles. Nous devons également promouvoir la culture de la formation et de la prévention, en commençant par les plus jeunes et les écoles », a déclaré le ministre du travail et des politiques sociales. Marina Calderone,  a souhaité aux personnes présentes une bonne continuation dans leur travail, en soulignant la grande valeur du rôle qu’elles joueront. « L’heure n’est plus à la solidarité, nous devons passer à des actions concrètes. Plus de contrôles, plus de supervision, plus de vérifications sur les lieux de travail. Il y a 800 nouveaux inspecteurs en formation, je dis au ministre : brûlons le temps, accélérons pour les envoyer sur le terrain. Mais nous devons aussi en embaucher davantage », a déclaré le dirigeant de la CISL. Luigi Sbarra,  soulignant la nécessité d’une « véritable contre-stratégie ». La réponse du ministre ne s’est pas fait attendre : « Je m’engage à augmenter le contingent de personnel dédié aux inspections sur le terrain, y compris par l’embauche de nouveaux techniciens. 175 heures de formation sont prévues, mais les inspecteurs doivent être formés même aux risques les plus complexes ». Mais ce n’est pas tout. M. Calderone a également expliqué que « dans très peu de temps, nous introduirons la qualification des entreprises, le permis à points. Je pense qu’il s’agit d’un outil important, car qualifier les entreprises signifie comprendre quelle est leur capacité à respecter les exigences en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *