mar. Avr 16th, 2024

Les sandales Birkenstock font leur entrée à Wall Street, où elles espèrent bénéficier de l’effet Hollywood après que l’actrice Margot Robbie a porté une paire rose dans son rôle principal dans le film Barbie. La société d’origine allemande a déposé une demande d’introduction en bourse aux États-Unis, prévoyant d’inscrire ses actions à la Bourse de New York. Les conditions proposées pour la vente de ses actions n’ont pas été révélées, mais selon les rapports de ces derniers jours, l’introduction en bourse pourrait donner au fabricant de sandales une valeur de plus de 8 milliards de dollars.

La marque a été créée en 1774 pour fabriquer des chaussures orthopédiques. En 1897, Konrad Birkenstock fabrique la première semelle flexible qui s’adapte aux contours du pied et les sandales sont introduites aux États-Unis dans les années 1960. Elles ont été adoptées par les hippies, qui appréciaient leur confort sans fioritures et considéraient également leur aspect utilitaire comme un signe d’anti-mode. En 2021, la société de capital-investissement L Catterton et le fonds familial du magnat français des marques de luxe Bernard Arnault ont acquis une participation majoritaire dans Birkenstock, dont le siège se trouve à Linz, sur le Rhin, dans l’ouest de l’Allemagne. Au cours du semestre qui s’est achevé le 31 mars, Birkenstock a augmenté son chiffre d’affaires de 18,7 % pour atteindre environ 644,2 millions d’euros, avec un bénéfice de 40,2 millions d’euros, contre environ 73,5 millions d’euros l’année précédente.

Lire aussi:  Confcommercio. Pnrr, Sangalli : ajustement nécessaire, le faire vite et bien

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *