sam. Avr 13th, 2024

Les raisons sont multiples. De ceux qui sont indécis sur le modèle à acheter à ceux qui n’ont pas de grosses sommes d’argent à investir. Ou ceux qui sont fascinés par l’idée d’avoir une voiture électrique mais qui n’y croient pas encore et préfèrent essayer une solution temporaire. Ou encore, ceux qui veulent continuer à conduire une voiture diesel ou à essence mais qui craignent que ces moteurs soient éphémères. Le fait est que n e cumul annuel des huit premiers mois confirme la solidité de la tendance à la croissance des loyers,  malgré la baisse du mois d’août, avec une croissance de la location longue durée de 37,71% (avec une part de marché de 24,75%, plus de 3 points de plus qu’en 2022) et une location courte durée enregistrant près de 18 000 voitures supplémentaires cette année (+44,47%), atteignant une part de marché de 5,5%.

Le secteur de la location de véhicules a enregistré 308 950 voitures au cours des six premiers mois de l’année, 33% du total  des nouveaux véhicules mis en circulation sur les routes italiennes : 1 véhicule neuf sur 3 est destiné à la location soit une croissance de 47 % par rapport à la même période l’année dernière. Cette évolution s’inscrit de plus en plus dans le cadre de la mobilité durable, avec 34 % de véhicules électriques domestiques et jusqu’à 63 % de véhicules hybrides rechargeables enregistrés pour la location.

L’augmentation des volumes enregistrée par le secteur ne concerne pas seulement les nouvelles « greffes » dans la flotte, mais aussi la cohérence globale du parc de véhicules. flotte de véhicules de location circulant en Italie, qui a atteint le chiffre record de 1,3 million d’unités.  Parmi ces véhicules, 1 197 000 sont loués à long terme par des entreprises, des administrations publiques et des particuliers (avec numéro de TVA ou code fiscal uniquement) et 135 000 sont loués à court terme pour des besoins touristiques ou professionnels.

Lire aussi:  Confcommercio. Seize millions d'Italiens ont voyagé en avril

Quelles sont les voitures les plus louées ?  Au premier semestre 2023, le top 10 des modèles de voitures les plus loués offre plusieurs nouveautés qui confirment à quel point les sources d’approvisionnement de ce marché sont désormais assez diversifiées. Au-delà des premières positions des modèles Fiat et Jeep avec les Panda (1ère place), Ypsilon (3ème), 500 (4ème), Renegade (5ème) et 500 X (8ème), on notera la deuxième place de la Dacia Sandero et, dans la deuxième partie du top 10, la présence de la Yaris Cross, Volkswagen T-Roc, Dacia Duster et Renault Captur.

Location longue durée . Croissance du marché des particuliers. Parmi les segments de clientèle qui ont connu une nouvelle croissance par rapport à l’année dernière, on trouve les particuliers, avec ou sans numéro de TVA, qui ont choisi de ne pas acheter de voiture, mais de la louer pour une ou plusieurs années : ils ont atteint 163 000 unités, soit environ 14% du total des véhicules de la flotte. Les entreprises sont confirmées comme clients consolidés des sociétés de location de voitures (elles détiennent 76 % des véhicules en circulation), et les 10 % restants sont aux mains des administrations publiques.

La bonne saison du court terme.  Au cours des six premiers mois de l’année, la location à court terme a connu une forte croissance, mais non sans criticité. Le retard en volume par rapport à la période pré-pandémique n’est pas encore comblé. Le secteur a perdu presque 1 location sur 5 (-17,5% par rapport à 2019), mais la phase de récupération se poursuit, les difficultés d’approvisionnement en véhicules rencontrées ces dernières années se résolvant progressivement, comme en témoigne également la nouvelle réduction des prix de location (-9,4% par rapport à l’année dernière). Tous les autres indicateurs sont positifs, en premier lieu le chiffre d’affaires (+21% vs 2019) et les jours de location (+4%), la flotte s’est renforcée (+1%) et les durées de location se sont allongées (+26%).

Lire aussi:  Projet de loi Calderoli. Le Sénat approuve l'autonomie différenciée. Voici ce qui va changer

« La progression de la mobilité locative dans notre pays suit une tendance imparable depuis plusieurs années », a déclaré le président. ANIASA,  Alberto Viano – L’accélération du chiffre d’affaires ne peut passer que par une plus grande diffusion des formes de mobilité payées à l’usage. L’opportunité de pousser cet accélérateur est offerte par l’imminente loi de finances qui, reprenant également les dispositions de la loi de procuration fiscale, pourrait enfin alléger la pression fiscale sur la mobilité des entreprises italiennes, en augmentant le niveau de déductibilité des coûts liés aux « voitures à émissions ultra-faibles ou nulles ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *