mar. Avr 23rd, 2024

Quel est le statut de l’Agenda 2030 de l’ONU ?  Quel est l’impact de la main de l’homme sur la planète ? Et quelles actions concrètes sont mises en place pour un avenir réellement durable ? 

Telles sont quelques-unes des questions sur lesquelles s’est penché Stefano Guindani, photographe de renommée internationale. dans le cadre du projet photographique « BG4SDGs – Time to Change ». . À travers son propre objectif, Guindani a enquêté sur l’état de réalisation des 17 objectifs ambitieux définis par les Nations unies dans le document « Transformer notre monde. L’Agenda 2030 pour le développement durable » signé à Paris en 2015.

Pour chacun d’entre eux, la clé du photographe était double. l’accent est mis sur la documentation de l’action négative de l’homme sur l’environnement et la communauté d’autre part l’humanité elle-même a une capacité extraordinaire de récupération grâce à des solutions innovantes et durables. 
Dans ses recherches, M. Guindani dépassera les frontières italiennes, à la recherche de cas critiques et de situations d’excellence également à l’étranger : Brésil, Norvège et Australie, mais aussi États-Unis et Afrique du Sud.

L’anthropologue Alberto Salza, qui a édité les textes du projet et suggéré certains des projets racontés, l’accompagne dans son voyage exploratoire.

Des photos aux expositions et à la Mostra de Venise.  L’ensemble du travail de Guindani est rassemblé dans le livre « Time To Change ».  disponible en version numérique et en librairie à partir du mois d’octobre. Mais les clichés trouveront également un autre éclairage, à travers une exposition itinérante qui s’ouvrira au Forum Ambrosetti de Villa d’Este à Cernobbio, grâce à la volonté de la Fondation Peres et de la Maison européenne Ambrosetti qui ont adhéré au message universel. Elle sera suivie d’expositions dans les principales villes italiennes qui se poursuivront par étapes tout au long de l’année 2024, en commençant par celle prévue à Venise aux Procuratie Vecchie en septembre, qui sera suivie par celle de Milan en octobre.

Enfin, le projet « BG4SDGs – Time to Change » a également inspiré un docu-film en collaboration avec Rai Cinema.  (disponible à partir de la semaine prochaine sur la plateforme Rai Play) réalisé par Emanuele Imbucci et raconté par l’actrice Rocio Muñoz Morales. présenté en avant-première à la Mostra de Venise le mardi 5 septembre.  à la Procuratie Vecchie, siège de la Fondation du Groupe Generali, The Human Safety Net. Les fonds récoltés grâce au livre et aux dons liés à l’achat de cartes postales numériques sur le site de Stefano Guindani seront reversés à cette dernière, en faveur du Projet Esir et de la Classe 162 avec la Croix-Rouge pour la formation et le placement des réfugiés. Sur le même portail, il sera possible d’acheter des cartes postales numériques, le livre ou les photographies originales dans une version numérique limitée et exclusive, accompagnée d’une copie papier numérotée.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *