jeu. Juin 20th, 2024

Au travail depuis une semaine, peut-être, voire certainement, plus longtemps. Mario Cottignoli n’a pas perdu de temps et a immédiatement pris ses fonctions d’entraîneur principal du CJ Basket Taranto. Ce sera sa première expérience en tant qu’entraîneur principal après un long apprentissage dans les équipes de jeunes de Virtus et plusieurs expériences en Italie entre la Serie B et A2. Il porte en lui l’esprit CJ, lui qui a connu le CJ d’abord en tant que joueur puis en tant qu’entraîneur. Un esprit dont témoignent les mots avec lesquels il s’est présenté lors de sa toute première rencontre avec les dirigeants, anciens et nouveaux. Le même esprit qu’il met dans la construction de l’équipe qui aura la tâche ardue de jouer un championnat important dans la série nationale B 2023/24.

Mario, comment s’est passé l’appel du CJ ?

L’appel est venu du vice-président Roberto Conversano : il y avait une vieille promesse entre nous que tôt ou tard je serais l’entraîneur principal de son équipe. Cette année, le bon moment s’est enfin présenté pour que cela se produise. Pour ma part, je ne peux que le remercier, ainsi que le président Sergio Cosenza, pour cette grande opportunité qui m’a été donnée. Bien entendu, je remercie également Virtus Taranto, où tout a commencé pour moi.

Premier engagement en tant qu’entraîneur principal, qui plus est dans votre ville et pour un maillot que vous avez porté. Quelles émotions particulières ressentez-vous ?

Entraîner l’équipe de sa propre ville est un honneur et une motivation supplémentaire pour bien faire. Oui, c’est vrai, j’ai porté ce maillot quand j’avais encore la prétention d’essayer de jouer, mais j’étais trop pauvre pour continuer (sourire, nde) et j’ai donc décidé de passer de l’autre côté du parquet, sur le banc. Mais trêve de plaisanteries, je ressens de grandes émotions positives qui vont s’amplifier avec le début de la préparation, les premiers entraînements, les débuts. Ça va être bien.

De B Interregional à B National en quelques heures, vous sentez-vous prêt à relever ce défi ?

Le repêchage nous a mis dans la position de devoir accélérer un peu certaines opérations de marché et de changer complètement ce qui était notre idée d’une équipe parce que la cible des joueurs est évidemment différente, il y a beaucoup d’embûches parce que ce sera un championnat très long avec beaucoup de clubs établis, habitués à jouer à ces niveaux et qui sont en train de construire des listes importantes.

Quelle est l’équipe que vous avez en tête et que CJ de Cottignoli est en train de construire ?

Nous essayons de construire une équipe d’athlètes, une équipe qui devra avoir une identité défensive très forte, des gars sérieux qui ont une grande culture du travail. Il sera fondamental de créer un groupe qui s’entend bien, car nous savons que le nombre très élevé de matches et le niveau du championnat nous confronteront à des difficultés que nous ne pourrons résoudre et dont nous ne sortirons que si nous parvenons à former un groupe.

Qu’avez-vous envie de dire aux supporters du CJ Taranto ?

L’un des objectifs de cette saison sera de recréer un lien fort avec le tissu basket-ball de la ville et d’attirer de plus en plus de monde dans l’arène, quelle qu’elle soit. Je ne peux rien faire d’autre que de garantir aux fans mon engagement le plus total !

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *