mer. Juil 24th, 2024

Les données de l’indice Pmi toujours en dessous des estimations. En juillet, l’indice Hcob Pmi Flash de la production composite de la zone euro, corrigé des variations saisonnières et calculé sur la base d’environ 85 pour cent des réponses habituelles à l’enquête de S&P Global, est tombé à 48,9 points contre 49,8 en juin, enregistrant ainsi sa valeur la plus basse depuis novembre dernier. Après cinq mois de croissance mensuelle consécutive, la dernière valeur indique la deuxième contraction mensuelle consécutive de la production. Le taux de contraction a gagné du terrain après la baisse marginale enregistrée à la fin du deuxième trimestre. Plus précisément, l’indice Pmi de l’industrie manufacturière de la zone euro est tombé à 42,70 points en juillet, contre 43,40 en juin, soit un niveau légèrement inférieur aux estimations du marché (43,5). L’indice Pmi des services est tombé à 51,10 points contre 52 en juin, les attentes étant de 51,5 points.

Le flux de nouvelles commandes a fortement chuté en juillet, indiquant la plus forte baisse depuis novembre dernier. En particulier, la baisse des nouvelles commandes a dépassé celle de la production à un taux jamais atteint depuis février 2009, suggérant que les entreprises réduiront encore plus leur production dans les mois à venir en réponse à la détérioration de la demande. La première contraction des nouvelles commandes dans le secteur des services depuis sept mois est venue aggraver la baisse des nouvelles commandes dans le secteur manufacturier, qui est l’une des plus importantes depuis 2009.

L’économie allemande, en particulier, est entrée en territoire de contraction en juillet, coïncidant avec une détérioration de la production manufacturière et un ralentissement soutenu de la croissance de l’activité des services. Dans le même temps, les prévisions d’activité des entreprises sont devenues négatives pour la première fois cette année, ce qui s’est traduit par un affaiblissement de la création d’emplois par rapport aux taux élevés observés au deuxième trimestre. L’indice composite Pmi a chuté pour le troisième mois consécutif en juillet (de 50,6 points en juin à 48,3) ; l’indice est passé en territoire de contraction sous la barre des 50 points pour la première fois depuis janvier. Les niveaux de production manufacturière ont baissé pour le troisième mois consécutif et au rythme le plus rapide depuis mai 2020 (l’indice Pmi manufacturier est passé de 40,6 points à 38,8), en raison de la baisse rapide de la demande de biens. Dans le même temps, la reprise de l’activité dans les services a continué de s’essouffler, la croissance ralentissant à son plus bas niveau depuis cinq mois (indice à 52 points contre 54,1 en juin), plombée par une nouvelle baisse des flux de nouveaux emplois dans l’ensemble du secteur.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *