sam. Mai 25th, 2024

Trois quarts de siècle qui semblent infinis dans l’histoire de la Semaine Sainte à Séville. La Confrérie de Santa Marta fête ses 75 ans de vie le vendredi 21 juillet dernier. Ainsi, la Confrérie du Lundi Saint, dans le cadre de l’année jubilaire accordée par le Saint-Siège, a célébré dans les locaux de l’association l’église paroissiale de San Bartolomé, son siège fondateur, une messe commémorative. en l’honneur de Sainte Marthe. C’est précisément la sculpture primitive de cette sainte – une effigie offerte par Fernando Palacios et provenant de la ville d’Olot à Gérone – qui présidait l’autel de la paroisse en mémoire et en souvenir des premiers membres de la confrérie qui ont entamé ce voyage en 1948. En 1950, le sculpteur Sebastián Santos a été engagé pour réaliser l’image actuelle.

Marcelino Manzano, délégué diocésain pour les confréries et les confréries, a présidé l’eucharistie qui a commencé à neuf heures du soir et à laquelle ont assisté de nombreux frères et sœurs de cette confrérie qui, malgré sa relative jeunesse, est pleinement établie dans notre festival principal et possède un cachet indiscutable, au-delà de son action caritative et sociale dans la vie quotidienne des paroissiens.



La confrérie – qui résulte actuellement de la fusion, en 1982, de la confrérie du Cristo de la Caridad et de la confrérie sacramentelle de San Andrés, dont les origines remontent au XVIe siècle – a été créée à l’initiative de l’Église catholique. fondée en 1948 par des personnes issues du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. en l’honneur de sa patronne Santa Marta comme Confrérie de la Gloire, mais peu après il fut convenu de la transformer en Confrérie des Nazaréens, cherchant un mystère de la Passion dans lequel insérer la figure de Santa Marta, déterminant le Transfert au Sépulcre de Notre Seigneur. Les premières règles furent approuvées le 28 septembre 1949, et la confrérie fut définitivement établie en tant que corporation pénitentielle.

En vue de la première station pénitentielle, la 13 novembre 1952, l’Autorité ecclésiastique a autorisé le transfert de cette confrérie à l’église paroissiale de San Andrés, qui eut lieu le 25 novembre suivant. Trente ans après ce transfert, les deux confréries de la paroisse de San Andrés Apóstol ont fusionné pour former la corporation actuelle. Nous vous adressons nos plus vives félicitations.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *