mar. Avr 23rd, 2024

Le Confrérie de Bellavista a publié ces dernières heures un communiqué informatif concernant la situation qui s’est produite en relation avec une possible détournement de nourriture à la soupe populaire. qui seraient ensuite distribués dans un autre quartier de la ville – Cerro del Águila – par un particulier lié à l’entreprise, vraisemblablement à son propre profit. De cette manière, l’entreprise a déclaré que « regrette profondément qu’une utilisation inadéquate ait pu être faite d’actifs destinés à répondre aux besoins de personnes aux ressources limitées. Un incident exceptionnel qui, s’il est avéré, ne doit pas remettre en cause le travail que cette société accomplit dans de nombreux domaines depuis sa création ».

Une affaire qui est entre les mains de la police après avoir été découverte par un détective privé, qui a porté ces faits à la connaissance des agents. Ainsi, en attendant la fin de l’enquête judiciaire et par mesure de précaution, « le Conseil d’administration a décidé de licencier provisoirement le directeur et le responsable de la soupe populaire. Nous faisons également confiance à la bonne volonté qui a toujours distingué leurs services, et nous espérons que la clarification des faits et l’établissement des responsabilités permettront leur réintégration ».



De même, « le Conseil de direction a communiqué à l’Autorité ecclésiastique toutes les informations en sa possession. Logiquement, nous acceptons les mesures à adopter et nous nous mettons à leur disposition. pour la clarification de ce qui s’est passé. Pour la plus grande assurance de nos généreux frères, bénévoles, institutions et confréries collaboratrices, un audit externe a été commandé des comptes de la cantine sociale a été commandé. L’audit sera également réalisé dans les meilleurs délais, Une assemblée générale extraordinaire sera convoquée pour lever les doutes éventuels. de nos frères et sœurs. Le Comedor Social reste ouvert, répondant aux besoins du quartier et offrant jusqu’à 270 repas par jour », insiste-t-il.

« Nous assumons l’engagement du Conseil d’administration de faire toute la lumière sur des événements que, nous le répétons, nous regrettons profondément, et qui ne qualifient ni le corps des frères, ni les autres membres de la famille. de l’institution, ni ses bénévoles, ni sa trajectoire au cours de tant d’années de service au quartier dans lequel elle est insérée », conclut le texte.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *