jeu. Avr 18th, 2024

Il est écrit a chapitre supplémentaire -a priori, le dernier et définitif- dans les élections de la Hermandad del Dulce Nombre de Bellavista. Enfin une seule candidature participera à cette assemblée générale d’élections, initialement prévue le 16 avril, puis reportée au 4 juin et finalement fixée au dimanche 25 du même mois. Selon la confrérie sur ses réseaux sociaux, « une fois terminée la période d’exposition publique des candidatures (du 5 au 9 juin) et après avoir pris en compte les réclamations pertinentes et avoir été par la Commission électorale, il est communiqué que la seule candidature éligible selon nos règles sacrées et les normes diocésaines de la HHyCC pour se présenter aux élections, est celle de Diego Manuel Romero ».

De cette manière, et après avoir annoncé le 5 juin que deux listes participeraient à ces élections, seule la suivante a été validée celle qui a été présentée dès le débutet qui est composé des frères suivants :



  • Candidat au poste de Frère aîné : Don Diego Manuel Romero Moreno.
  • Candidat au poste de Lieutenant Frère aîné : Don Guillermo Morales Ruíz.
  • Candidat au poste de premier conseiller : María de los Ángeles Vargas Alcoba.
  • Candidat au poste de deuxième conseiller : Don Alfonso Rodríguez Alcoba.
  • Candidat au troisième poste de conseiller : Don José Alberto González Arellano.
  • Candidat à la 4ème circonscription : Mme Marta Rodríguez Ferrete.
  • Candidat au poste de 1er Secrétaire : Mme Inmaculada de la Fuente Maganto.
  • Candidate au poste de 2e secrétaire : Ana María Rodríguez Fernández.
  • Candidate au poste de première déléguée syndicale : Mme Valme Rodríguez de la Fuente.
  • Candidat au deuxième poste de délégué syndical : Doña María José Rodríguez Ferrete.
  • Candidat à la fonction de Fiscal : Don Darío Ojeda Cordero.
  • Candidat au poste de Deputy Mayor de Gobierno : Don Rafael Lucena Monge.
  • Candidate à l’élection de l’adjointe au culte : Mme Alejandra Riego Núñez.
  • Candidate au poste d’adjointe à la formation : Mme Sara Calvente Jiménez.
  • Candidat à l’élection du suppléant pour les activités caritatives : M. Diego Centella Moreno.
  • Candidat au poste de premier prêtre : Don Antonio Rubén González Arellano.
  • Candidat au deuxième sacerdoce : Don Pedro Garrido Toro.

Plusieurs mois d’attente

Le Conseil directeur de la Confrérie de Bellavista a annoncé en mai dernier que, sur indication de la Délégation épiscopale des affaires juridiques des confréries de l’archevêché de Séville, les élections générales devaient être retardées et a eu la bonne volonté d’en faire autant. de les convoquer pour le 25 juin 2023. dans la paroisse du Sacré-Cœur de Jésus, conformément à son règlement et à la dispense demandée à cette délégation épiscopale.

Le Conseil de direction de la Confrérie, à l’époque, a publié un communiqué dans lequel « suite à l’information partielle et partiale publiée dans la presse locale sur la suspension des élections dans notre Confrérie et le prétendu blocage d’une candidature présentée par Luis de la Rubia Haro », elle souhaite clarifier ce qui s’est passé, notamment à cause de d’une plainte déposée par le candidat, qui indiquait le non-respect de certains points du règlement de la confrérie en ce qui concerne l’annonce des élections.

La corporation a expliqué que la « Hermandad » a communiqué le 12 janvier dernier l’appel à des élections anticipées avec le détail de toutes les échéances fixées par différents moyens : réseaux sociaux, panneaux dans la Casa Hermandad et la paroisse, liste de diffusion Whatsapp et communiqués de presse numériques dans différents médias, ces derniers étant publiés quelques jours plus tard », et ajoute que « l’appel à des élections anticipées a de nouveau été annoncé à haute voix dans le Cabildo General de Hermanos devant tous nos frères présents le 15 janvier de cette année », soulignant que « le délai pour les réclamations au recensement a expiré sans aucune réclamation autre que la modification des données de certains frères qui se sont présentés à notre Casa Hermandad aux moments stipulés ».

Le communiqué souligne que « le délai de présentation des candidatures était le 22 janvier de cette année, et jusqu’à cet après-midi, seule la candidature dirigée par le N.H.D. Diego Romero avait été présentée » et révèle que « le soir du 22 janvier, à la dernière minuteen présence du secrétaire, de l’adjoint au maire du gouvernement, à titre accidentel, et du conseil électoral, l’ADN Luis de la Rubia Haro et l’ADN Alfonso Lozano Pastrana, qui agit en tant qu’interlocuteur et représentant du premier, se présentent avec l’intention d’enregistrer une candidature ».

« Ces derniers, explique la note, présentent une liste de frères de qui ne fournissent ni carte d’identité ni certificat de baptême.Il est noté que « la réaction au refus du Secrétaire d’admettre la candidature est furieuse et ils continuent à insister pour qu’elle soit acceptée, et tout incident sera résolu avec la délégation des Affaires Juridiques. Finalement, le délai se termine sans l’admission de cette dernière candidature, le Conseil Electoral rédige son rapport expliquant chacun de ces aspects et le jour suivant toute la documentation est enregistrée au Palais ».

« Le 31 janvier l’approbation de tous les délais a été reçue du Palais. et du processus électoral, considérant que le Conseil de direction à ce moment-là était en conformité avec tous les mandats auxquels nous devons adhérer », et on insiste sur le fait que « dans les prochaines semaines, jusqu’à trois appels arrivent, les deux premiers concernant la validité de la candidature de N.H.D. Luis de la Rubia Haro, déposée après la justification correcte du Conseil de direction, soutenue par les Règles sacrées de notre Fraternité et les Normes diocésaines pour les HH et CC de Séville, de 2016 ».

« Le troisième recours – explique la note – refuse d’insister sur la légitimité d’une telle candidature et se concentre sur le fait que la convocation des élections n’a pas été communiquée « publiquement et de manière fiable aux frères ayant le droit de vote », comme le stipule notre règle nº79, et qu’elle n’a pas été publiée dans la presse locale, comme l’autorise notre règle nº38 pour remplacer les bulletins de vote domiciliaires. »

La note souligne que « ce recours est accepté par le Palais et la suspension des élections du 16 avril nous est notifiée. Cependant, il n’aurait pas dû être noté que notre règle nº 38 stipule également que cette annonce dans la presse ou dans les bulletins domiciliaires doit être faite au moins huit jours avant le Cabildo, de sorte que le Conseil de direction était encore dans le délai pour la communiquer dans la presse locale ».

« Le 24 février dernier, le Conseil des gouverneurs a décidé de mettre un terme à la situation en convoquant une nouvelle réunion d’élection en envoyant une lettre à chacun de ses membres ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *