mar. Avr 16th, 2024

A la fois berline et crossover, surélevée mais aussi dotée de quelques caractéristiques de break : la Peugeot 408  est née pour être « disruptive », c’est-à-dire différente de toutes les autres. En pratique, il s’agit d’une voiture issue de la même plate-forme EMP2 que les 308 et 3008, mais dont la garde au sol est supérieure de 5 cm à celle de sa petite sœur. Elle reste une voiture du segment C, même si sa longueur totale de près de 4,70 mètres laisse penser le contraire. Sa silhouette rappelle celle d’un fastback et son design se distingue par ses lignes acérées, la calandre couleur carrosserie avec le nouvel emblème Peugeot, le pare-chocs arrière avec sa coupe inversée innovante et les grandes roues de 720 mm de diamètre. Le dessin des jantes de 20 pouces se distingue également par un aspect géométrique, utile à l’aérodynamique générale de la voiture.

Tel quel.  Les dimensions générales, en particulier la longueur de 4,69 m et l’empattement de 2,79 m, soulignent l’habitabilité du crossover Lion. En effet, la nouvelle 408 dispose d’une deuxième rangée de sièges généreuse pour les personnes assises à l’arrière de la voiture, puisque l’espace aux genoux est de 188 mm. Côté coffre, la nouvelle offre de Peugeot ne lésine pas sur l’espace avec 536 litres utiles, qui passent à 471 litres pour la version hybride rechargeable. Une fois les dossiers de la banquette arrière rabattus, le compartiment s’étend à 1611 litres (dont 36 litres de rangement sous le tapis de coffre pour les versions thermiques), et avec le canapé rabattu, il est possible de charger un objet mesurant jusqu’à 1,89 mètre de long.

Lire aussi:  Pension. Un professionnel peut racheter un diplôme deux fois

Le test.  Nous avons testé le 408 Hybrid 225 e-EAT8 GT la version la plus puissante avec une puissance de 225 ch. L’unité de puissance se compose d’un moteur 4 cylindres 1.6 turbo essence de 180 ch et d’une unité de puissance électrique de 110 ch intégrée à la transmission automatique à 8 rapports. Grâce à une batterie lithium-ion située sous les sièges arrière et d’une capacité de 12,4 kWh, la 408 on tap parcourt jusqu’à 60 km en mode entièrement électrique, en roulant jusqu’à 135 km/h. Dans son action dynamique, la 408 plug-in hybrid a une conduite souple, mais grâce à la contribution du compartiment électrique et du moteur turbo essence, elle garantit toujours une réponse rapide. La consommation, comme pour toutes les voitures de ce type, augmente considérablement lorsque la batterie est déchargée et que l’on utilise uniquement le moteur à combustion.

Chargement en ligne.  Tout en étant bien ancrée au sol et en offrant une grande stabilité, elle offre au conducteur et aux passagers un bon confort de conduite. Trois modes de conduite sont proposés : électrique, hybride et sport, conçus respectivement pour rouler sans impact, pour laisser le système hybride fonctionner de manière autonome ou pour disposer de toute la puissance dès que l’on appuie sur l’accélérateur. La voiture utilise un chargeur monophasé de 3,7 kW de série, tandis qu’un chargeur de 7,4 kW est disponible en option. Ainsi, avec une Wallbox de 7,4 kW et le chargeur proposé en accessoire, la charge s’effectue en 1h40. La même opération avec le chargeur embarqué de 3,7 kW prend 3h55. De plus, en utilisant une prise domestique standard Shuko, toujours avec le chargeur embarqué de 3,7 kW, le temps pour une recharge complète est de 7h05.

Lire aussi:  Alliance des coopératives italiennes. Maurizio Gardini reconduit dans ses fonctions de président

À quoi cela ressemble-t-il ?  La nouvelle 408 embarque de nombreuses technologies, dont un système d’infodivertissement tactile haute définition de 10 pouces, entièrement personnalisable et multifenêtre, avec des widgets ou des raccourcis aussi faciles à utiliser et réactifs qu’une tablette. En haut de l’écran, un bandeau permanent affiche des informations sur la température extérieure, la climatisation, la position dans les pages de widgets, les données de connectivité, les notifications et l’heure. Par ailleurs, quatre prises Usb-C sont présentes dans l’habitacle. En ce qui concerne les systèmes d’aide à la conduite, la nouvelle 408 peut compter sur une conduite autonome de niveau 2, grâce à un régulateur de vitesse adaptatif bien réglé, un système de centrage dans la voie et un dispositif qui aide la voiture à garder le cap avec une certaine détermination.
Combien ça coûte ?  La version que nous avons testée, la GT avec le moteur hybride rechargeable de 225 ch, se situe en haut de la gamme, avec un prix catalogue de 50 200 euros. Les prix de la 408, en revanche, sont larges, à partir de 33 800 euros pour la variante thermique avec le 1.2 PureTech de 130 ch en finition Allure.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *