mar. Fév 27th, 2024

Le pluie de ce jeudi de Corpus prive la chronique du dernier événement religieux auquel a participé l’actuelle société Corpus Christi. Mairie de Sévillequi sera remplacé le samedi 17 juin par celui issu des dernières élections municipales. Dans le passé, le cortège a été un exemple de l’enthousiasme ou de la colère ressentie par le public à l’égard des maires désignés par les urnes. En certaines occasions, le maire de Séville a fait l’objet de critiques inappropriées et inconvenantes, tandis qu’en d’autres occasions, des applaudissements excessifs (souvenez-vous de la première année de Zoido après sa majorité absolue) ont éclipsé le véritable protagoniste de la journée, le Saint-Sacrement.

Nous nous demandons quelle aurait été la réaction du public face à un maire en exercice, Antonio Muñoz, qui quittera ses fonctions dans 10 jours – il n’a pas encore été confirmé qu’il deviendrait chef de l’opposition – et avec son successeur, le très populaire José Luis Sanzsans être présent dans la représentation municipale (sous la masse), puisqu’il ne faisait pas partie de la corporation actuelle. Sanz a d’ailleurs fait le tour des autels et des vitrines mercredi après-midi avec une partie de l’équipe qui l’accompagnera lors du prochain mandat.



Une solennité au cours de laquelle, tous les quatre ans, il est nécessaire d’apprendre de nouveaux noms. Ceux-ci arriveront pour la procession de la Virgen de los Reyes, qui, nous l’espérons, ne sera pas humide, bien qu’avec cette année atypique rien ne peut être surprenant.

Dans la procession

La représentation municipale assiste à la messe de saison célébrée par l’archevêque de Séville, Monseigneur José Ángel Saiz Meneses. Ensuite, dans la procession cloîtrée avec le Saint-Sacrement, il occupe la place habituelle lors de la célébration dans la rue : derrière l’autorité ecclésiastique et après les députés provinciaux (cette année, six membres de la corporation présidée jusqu’à présent par le socialiste Fernando Rodríguez Villalobos étaient présents).

Dix-huit membres de la corporation municipale sont présents. Sept membres du gouvernement intérimaire sont présents : le maire Antonio Muñoz et les deux lieutenants, Sonia Gaya et Juan Carlos Cabrera. Ce dernier cessera également d’exercer une responsabilité fondamentale pour la ville, celle de Gobernación y Fiestas Mayores. De nombreux membres de la confrérie lui ont fait leurs adieux et l’ont remercié pour ses années de gestion. Ils étaient également présents dans les rangs socialistes : Clara Macías (sa chevelure rousse est reconnaissable entre toutes), Carmen Fuentes, Francisco Páez et David Guevara.

PP, Vox et Cs

Sept autres membres du PP sont également présents. Son porte-parole en exercice, Juan de la Rosaet les conseillers Ignacio Flores, José Luis Martínez, Evelia Rincón, Amidea Navarro, Ana Jáuregui et Rafael Belmonte. Vox était représenté par Cristina Peláez et Gonzalo García de Polaviejatandis que le parti Cs (qui n’aura pas de groupe municipal au cours des quatre prochaines années) est représenté par l’ancien candidat aux dernières élections, Miguel Ángel Aumesquet, e Inmaculada Ocaña.

Une fois la procession terminée, tout le monde quitte la cathédrale. À 11 heures, le protocole se termine. Il pleut toujours dehors. Le parapluie devient indispensable. De l’eau pour un Corpus Christi en action.

Lire aussi:  La Macarena récupère le manteau des papillons, le plus ancien qu'elle possède.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *