mar. Mai 28th, 2024

Une procession dont on ne se souvient plus depuis 50 ans à La Algaba (Séville). La prochaine Mercredi 3 mail’ancienne fête de l’Invention de la Sainte Croix, le Le Christ de l’Etoile sortira en rogation pour la pluie.comme cela s’est produit au cours de l’histoire à chaque fois qu’il y a eu un épisode de pluie. sécheressecomme celle d’aujourd’hui.

Le culte est organisé par le communauté paroissiale de Notre-Dame des Neigesqui, depuis près d’un an, est dirigée par le prêtre Gonzalo Salvador Fernández Copete.



Elle commencera à 20 heures par une eucharistie dans l’église paroissiale, après laquelle se déroulera la célébration du mois de Marie en l’honneur de l’Immaculée Conception. Une fois la célébration terminée, l’ancien crucifix quittera l’église et se dirigera vers l’église de la ville. Parc de San Sebastián (ancien cimetière), où des prières seront prononcées pour obtenir la pluie nécessaire.

Sur le quai de Vera-Cruz

Le Christ de l’Étoile sera porté sur une plateforme mise à disposition par le Vera-Cruz pour cette occasion extraordinaire. Confrérie de la Vera-Cruz de la ville riveraine. Chaque premier samedi de Carême, son saint patron effectue un chemin de croix.

L’itinéraire vers le parc est le suivant : sortie de l’église paroissiale par la porte de la Plaza de España, Párroco Luciano Fernández, Sevilla, Gladiolo et entrée dans le parc. Après la récitation de la prière, la procession se poursuivra par les rues Rosa, Clavel, Doctor Fleming, Huelva, Málaga, Antonio Freire Gómez, Almería, Plaza de España et l’entrée de l’église paroissiale.

La sécheresse des années 90

Depuis des siècles, chaque fois que cette ville a souffert de la sécheresse, elle a prié le Cristo de la Estrella pour qu’il pleuve. La dernière fois que cette figure crucifiée est descendue dans la rue, c’était au début des années 80 du siècle dernier. Dix ans plus tard, au milieu des années 1990, un chemin de croix a été organisé à l’intérieur de l’église paroissiale pour prier pour la pluie. C’était la dernière grande sécheresse à Séville, qui a entraîné des restrictions dans l’approvisionnement en eau.

Le Cristo de la Estrella est un très vieux crucifix qui est vénéré toute l’année dans la chapelle sacramentelle de la paroisse de Nuestra Señora de las Nieves. Son arrivée dans la ville est également entourée de légende. Après un demi-siècle, le mercredi 3 mai (jour historiquement lié à la Sainte Croix), on peut le voir dans les rues de La Algaba, une commune où la pluie est essentielle pour l’un des secteurs fondamentaux de son économie : l’agriculture.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *