mar. Fév 27th, 2024

Une pratique de plus en plus courante qui nous révèle ce que nous sommes incapables d’apprécier de notre propre point de vue. Les confréries elles-mêmes et les différentes formations musicales, une fois la Semaine Sainte passée, ont publié pendant ces journées le répertoire des marches processionnelles jouées derrière les images titulaires et les différents pasos. Non seulement pour les pasos de palio, mais aussi pour les mystères, afin que tout frère ou sœur intéressé puisse connaître cette marche qu’il a entendue dans la rue mais qu’il ignorait complètement.

À groupes, clairons et tambours, la variété est patente car il existe une grande variété de styles que l’on peut entendre dans nos rues. De la classique Triana du dimanche des Rameaux à la mélodie inimitable de la Madrugada, en passant par le romantisme des cigarières du vendredi saint et le vacarme écrasant du lundi de Pâques avec San Gonzalo. Outre les groupes locaux les plus connus (Centuria ou El Sol, par exemple, qui ont leur propre empreinte), il existe d’autres groupes qui présentent leur propre répertoire combiné à des marches emblématiques. C’est le cas de la Pasión de Linares, qui a récemment partagé la croix jouée derrière le Señor de la Paz.



On y retrouve des classiques tels que Âme de Dieu, Pardonne à ton peuple o Prisonnier du couloir de la mort parfaitement combinées avec des marches de son cru, telles que Du sang sur les ongles o Votre heure est venue.

Il y a formations musicales qui vont encore plus loin. et s’approchent d’autres prismes plus complets. Non seulement elles partagent les répertoires interprétés, mais elles fournissent également une série de statistiques et d’analyses sur l’ensemble de leur Semaine Sainte : nombre de marches interprétées, les plus sélectionnées, nombre d’heures dans la rue, pourcentage de marches par heure… Une initiative qui sert d’outil d’information et de connaissance pour les confréries.

Un cas pratique est celui de Virgen de los Reyes, qui, tout au long de la semaine sainte, a exécuté 433 marches dans ses différents contrats, ce qui représente un total de plus de 46 heures de musique. Le Santo Entierro Grande, avec San Gonzalo, et le dimanche de Pâques sont les jours où il y a eu le plus de représentations : 73 au total.

Lire aussi:  Les autres routes de la Hermandad de la Hiniesta et qui reviennent par le Postigo

Groupes de musique

Il ne s’agit pas d’un cas isolé. Ces analyses sont également partagées par les fanfares de musique, qui comptent de plus en plus de membres dans leur effectif, ce qui se traduit par une plus grande capacité à exécuter un plus grand nombre de marches processionnelles. C’est le cas de la Banda Municipal de Arahal, dont le répertoire pour cette Semaine Sainte était composé de 163 marches.

Une formation de référence en la matière (analyse et statistiques) est la. Bande de la Croix-Rougequi continue à partager toutes les marches qui ont été jouées dans ses différents accompagnements en 2023, depuis le Sábado de Pasión à Torreblanca jusqu’à sa clôture à Castilleja de la Cuesta avec l’Inmaculada de la calle Real. Les marches de Farfán se distinguent (avant tout Les sonneurs de cloches passent) et des compositions de création récente qui connaissent actuellement leur heure de gloire. L’ensemble ajoute à ses données le nombre de marches effectuées et le temps passé dans la rue.

En particulier les répertoires suivants sont particulièrement remarquables de la Virgen del Refugio et de la Virgen del Rosario de Montesión, peut-être le plus complet de tous les répertoires « joyeux » de la Semaine Sainte sévillane, sans répétition ni abus de marches gadgets.

Les Nieves de Olivares sont une autre formation musicale qui a su démêler son répertoire. À cette occasion, nous partageons le répertoire de la Virgen de la Palma, dans lequel nous mentionnons leurs propres marches, comme la Virgen de la Palma de Quiroga et d’autres excellentes, comme la Hiniesta de Peralto ou la Virgen de Montserrat, qui malheureusement tombent de plus en plus en désuétude.

Lire aussi:  Les enfants de l'Esperanza de Triana

Il s’agit de quelques exemples qui servent d’illustration et de référence. thermomètre pour savoir ce qui sonne dans notre Semaine Sainte. et comment les confréries prennent soin – pas toujours – de leurs répertoires, surtout ceux qui n’ont pas encore défini leur style en raison de la désignation changeante de la fanfare ou du procureur de paso. La fanfare Maestro Tejera publiera bientôt ses marches processionnelles et, à ce sujet, son directeur est clair : il y a des marches qui conviennent et d’autres qui ne conviennent pas. Car il est de plus en plus complexe d’écouter Pedro Morales, Gámez Laserna ou Manuel Borrego, ainsi que des compositeurs contemporains à la longue carrière, de David Hurtado à Antonio Moreno Pozo et d’autres comme Perfecto Artola. La Macarena a été suivie par Virgen del Carmenle seul qu’Artola ait consacré à une image de la province de Séville.

Le répertoire de Montesión est un paradigme clair de ce à quoi aspirent les confrères les plus mélomanes : il est possible de créer un ensemble populaire, joyeux et classique de marches de qualité accréditée, sans tomber dans la monotonie de compositions éphémères. Il en va de même pour la Virgen del Subterráneo, la Tejera (où l’on innove chaque année en introduisant des marches fantastiques) ou le palio de Dolores y Misericordia, dont les derniers mètres de l’itinéraire ont vu se dérouler les marches suivantes Procession de la Semaine Sainte à Séville, Notre Dame de La Palma o Jésus des Douleurs. Sans oublier, bien sûr, celui de la Cachorro, qui a obtenu les honneurs. dans la sélection exquise des marches tout au long du parcours du Santo Entierro Grande. Et La Puebla a répondu avec excellence.

Dans cette affaire, le les confréries jouent un rôle essentielLa formation musicale est aussi le patrimoine immatériel de la Semaine Sainte et il est donc nécessaire d’en prendre soin et de la projeter pour qu’elle ne se dilue pas dans le maquis du superficiel.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *