ven. Juin 14th, 2024

Le Conseil de l’Union européenne Archiconfraternité de Marie Auxiliatrice couronnée, de la Maison salésienne de la Sainte Trinité, a accepté de de modifier l’itinéraire de la procession triomphale de Saint Jean Bosco et de Marie Auxiliatrice couronnée, dans le but de « rapprocher la dévotion à Notre Mère d’autres régions et de remplir la mission confiée par Saint Jean Bosco de continuer à répandre la dévotion à Marie Auxiliatrice ».

Au cours de la visite, Marie Auxiliatrice visitera la Résidence Universitaire San Juan Bosco et la Maison de la Paix de l’Université San Juan Bosco. Paroisse de San José Obrero et San Francisco de Paula saluant l’Hermandad Sacramental de San José Obrero. De cette manière, la corporation ne quittera pas sa paroisse, puisqu’elle dépend territorialement de la paroisse susmentionnée.



L’itinéraire sera le suivant : Basilique, María Auxiliadora, Salesianos, Arroyo, Urquiza, Venecia, Antonio Filpo Rojas, Samaniego, Parroquia San José Obrero, Arroyo, Pinta, Mamá Margarita, Pinzones, Jabugo, San Juan Bosco, Carretera de Carmona, María Auxiliadora et Basilique.

Par conséquent, les pasos de cette Archiconfraternité sont. ne visitera pas les enclaves caractéristiques de la procession, comme le Santuario de los Gitanos, où elle s’arrêtait autrefois, ou la Calle Sol, traditionnellement liée à la dévotion salésienne, et les alentours de la basilique. La procession aura lieu le samedi 28 mai, dernier week-end du mois.

Affiche publicitaire

Le 16 avril, la société a également dévoilé l’affiche du mois de mai 2023, réalisée par José María Jiménez Pérez-Cerezal. Une œuvre dans laquelle il a imprimé son style, caractérisé par les écoles impressionnistes, en y ajoutant sa touche personnelle allant du figuratif à l’abstrait.

Le fauvisme est une technique qui ne recherche pas la perfection, mais plutôt l’exaltation de la couleur en captant des couleurs qui cherchent à attirer l’attention. Il repose sur l’idée que la création naît de l’instinct plutôt que de l’intellect ou des sentiments. Ce mouvement est né au début du 20e siècle. C’est aussi une façon d’exprimer la rébellion, en utilisant des couleurs qui n’existent pas vraiment. Henri Matisse, André Derain, Maurice Vlamink et Pablo Picasso sont quelques-uns des artistes qui ont le plus utilisé cette technique.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *