jeu. Juin 13th, 2024

Une pièce de grande valeur à l’histoire fascinante. Le manteau de la Virgen del Pasmo de la Confrérie du Nazaréen de Bollullos Par del Condado a été déposé à l’Institut andalou du patrimoine historique (IAPH) en vue de sa restauration. Il s’agit d’une œuvre d’Elisa Rivera datant de 1890 et réalisée pour la Virgen de la Amargura. En 1893, l’incendie accidentel du paso de palio de la Dolorosa de San Juan de la Palma sur la Plaza de San Francisco a causé d’importants dommages à l’œuvre. Elle a ensuite été restaurée par Juan Manuel Rodríguez Ojeda pour la confrérie Hermandad del Amor et, en 1938, elle a été acquise par la confrérie Hermandad del Nazareno.

En janvier dernier, l’assemblée générale extraordinaire de la confrérie du Nazaréen a approuvé cette importante restauration par l’IAPH. L’état général de conservation est médiocre. « L’objectif des traitements de conservation-restauration est de garantir la préservation de cette pièce unique et importante de la broderie andalouse, conformément aux progrès réalisés dans la recherche textile à l’IAPH depuis sa création et, actuellement, spécifiquement dans les traitements de réintégration », indique le projet d’intervention.

  • Démontage des éléments constitutifs. Démontage de la doublure et de la dentelle, afin de traiter chacun des éléments constitutifs indépendamment, en fonction des altérations présentes. Avant et pendant le processus, une aspiration générale est effectuée pour éliminer la poussière et les particules nocives pour les fibres textiles.
  • Nettoyage physique et chimique des tissus et des broderies. Nettoyage physique et chimique de tissus et de broderies, sans insister sur l’élimination des taches qui provoqueraient des altérations favorisant la perte du matériau constitutif lui-même.
  • Préparation des supports de consolidation, de fixation et de réintégration.. Coloration de l’échantillon et des supports définitifs de consolidation, de fixation et de réintégration nécessaires à l’intervention.
  • Consolidation partielle du tissu de base. Consolidation partielle du tissu de base, avec des supports naturels adaptés aux caractéristiques techniques du tissu, teintés selon la tonalité générale de l’ensemble de l’œuvre.
  • Réparation des dommages causés au tissu et à la broderie. Fixation des dommages au tissu et à la broderie avec des fils naturels, adaptés et teintés en fonction de la teinte de la zone à traiter.
  • Réintégration chromatique des lacunes. Réintégration chromatique des lacunes et ombrage des pertes de fils de broderie, en utilisant des tissus naturels semi-transparents, teints pour redonner une unité à l’ensemble.
  • Assemblage final des éléments constitutifs. Assemblage final des éléments constitutifs : doublure et napperon.

Les travaux, d’une durée totale de 11 mois, se dérouleront en 4 phases.



Au cours de la première phase, les éléments constitutifs seront démontés, les tissus seront nettoyés physiquement et chimiquement et au moins 50 % de la surface brodée sera nettoyée physiquement et chimiquement. Une période maximale de trois mois est prévue pour la réalisation de ces actions.

La deuxième phase couvre l’achèvement des processus de nettoyage physique et chimique de la broderie et la coloration des échantillons pour la consolidation, la fixation et la réintégration. Un délai maximum de trois mois à compter de la fin de la première phase est fixé pour l’achèvement de ces actions.

La troisième phase comprendra la coloration des supports définitifs pour la consolidation et la réintégration. Et la consolidation et la fixation d’au moins 80 % de la surface du tissu de base et des éléments brodés, ainsi que, dans une proportion au moins égale, la réintégration et l’ombrage des lacunes et des fils lâches avec les tissus teints. Un délai maximum de trois mois à compter de la fin de la deuxième phase est fixé pour l’achèvement de ces actions.

La quatrième phase servira à achever la consolidation et la fixation du tissu de base et des éléments brodés, ainsi que la réintégration et l’ombrage des lacunes et des fils lâches avec les tissus teints. L’assemblage des éléments constitutifs. Et la remise du rapport descriptif final. Un délai maximum de deux mois à compter de la fin de la troisième phase est fixé pour l’achèvement de ces actions.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *