jeu. Juin 13th, 2024

Bien que tout semble être consommé, les Pâques nous offre encore des moments essentiels de ces sept jours qui font déjà partie de notre mémoire et de notre vie pour une autre année. Mais la tête d’affiche est occupée par la célébration du Santo Entierro Grande, cinq confréries font leur station de pénitence à la cathédrale en ce jour qui a vu ses horaires réajustés.

La Confrérie du Soleil demandera la permission quarante-cinq minutes plus tôt que d’habitude, c’est-à-dire à 16:30et la Soledad de San Lorenzo devrait quitter la cathédrale vers 22h40, après le passage de toutes les marches invitées à la procession générale.



Quelques confréries de la journée ont modifié leurs itinéraires. C’est le cas de la Servitas, qui partira à la même heure mais ne passera pas par Sor Ángela de la Cruz à l’aller, couvent qu’elle visitera au retour. Elle empruntera donc les rues Doña María Coronel, San Pedro et Imagen pour arriver à l’heure prévue au palquillo de la Campana. Un jour dont les confréries sont plus que consolidées depuis l’établissement, en 1956, du Samedi Saint comme jour de pénitence de la Semaine Sainte.

Processions du Samedi Saint à Séville

Comme nous l’avons dit plus haut, cinq confréries se sont mises en route ce jour-là. La première d’entre elles, Le Soleil, est le le dernier à être ajouté à la liste de paie de la Semaine Sainte, cn 2010, ils ont atteint la cathédrale pour la première fois depuis le quartier de Plantinar. Au cœur de la partie nord du centre historique, à travers le quartier de San Marcos, l’Hermandad de los Servites, qui a façonné au cours des dernières décennies une confrérie à l’empreinte inimitable. La Pietà est l’une des œuvres les plus déchirantes de la Semaine sainte.

De María Auxiliadora, la Trinitéfondée au XVIe siècle, qui fait une procession le jeudi saint et qui a pour titre l’un des plus anciens mystères vénérés dans la ville, celui de la Trinité. Cinq blessures. La journée se termine par le Santo Entierro, la procession « institutionnelle » de Séville, et la Soledad de San Lorenzo, créatrice d’un style dont l’image a servi de base à de nombreuses autres confréries du même nom dans toute la province ou l’ancien royaume de Séville.

À huit heures du matin, de Santa Marina, à Séville, ira à la rencontre de Jésus ressuscité.La confrérie continue de grandir et s’établit pleinement pendant la Semaine Sainte.

Confréries du Samedi Saint à Séville

La Confrérie du Soleil est issue d’un quartier à faible tradition confrérique comme le Plantinar, mais elle se perpétue en augmentant son patrimoine et en optant pour un style propre. Le paso de palio est plein de personnalité et est le seul à représenter la Conversation sacrée, c’est-à-dire la Vierge, saint Jean et Marie-Madeleine.

Il trouve son origine dans une procession au centre de la ville dans les années trente du siècle dernier. La confrérie servite a connu une résurgence après la guerre, notamment avec l’inclusion de la Vierge douloureuse sous le baldaquin, œuvre de Castillo Lastrucci et restaurée par Duqué de Luque, véritable créateur du style actuel de la confrérie.

La Trinité, étroitement liée à l’univers salésien, défile en procession avec la ses trois chars de la basilique de María Auxiliadora. Bien qu’en général, tout au long de son histoire, la procession se déroulait avec la Vierge aux pieds du crucifix, elle a fini par être configurée avec un paso de dais et l’inclusion du mystère du Décret sacré, un autre paso allégorique de la journée. Et derrière le dais de l’Esperanza, le Triomphe de la Sainte Croix, l’antichambre directe de la Résurrection. Quinze pasos différents rejoignent la station pénitentielle du Santo Entierro Grande, qui n’a pas été célébrée depuis 2004. La journée se termine par la Soledad, une icône qui est restée inchangée pendant la Semaine Sainte.

La Résurrection continue de suivre son horaire peu banal : départ à huit heures du soir et retour vers cinq heures de l’après-midi, lorsque Amarguras est à nouveau joué sous le portique de Santa Marina.

Horaires et itinéraires pour le samedi saint

Le Soleil. Départ (12:00) Plaza del Aljarafe, Virgen del Sol, Avión Cuatro Vientos, Enramadilla, Avda. de La Buhaira, Clara Campoamor, Campamento, Calle San Bernardo, Avda. de Eduardo Dato, Puente de San Bernardo, Demetrio de los Ríos, Puerta de la Carne, Santa María la Blanca, San José, Plaza Ntro. Jesús de la Salud, Plaza Ramón Ybarra Llosent, Muñoz y Pabón, Cabeza del Rey Don Pedro, Candilejo, Calle Alfalfa, Jesús de las Tres Caídas, Cuesta del Rosario, Villegas, Álvarez Quintero, Entre Cárceles, Francisco Bruna, Plaza de San Francisco, Granada, Plaza Nueva, Tetuán, Velázquez, O’Donnell, CARRERA OFICIAL (16 :30), Plaza del Triunfo (Casa de la Provincia et Alcázar côté mur), Miguel Mañara, Plaza de La Contratación, San Gregorio, Plaza Puerta de Jerez, San Fernando, Plaza Don Juan de Austria, Avda. de Carlos V, Diego de Riaño, Avda. de Málaga, Periodista Emilio Segura, Campamento, Clara Campoamor, Avda. de La Buhaira, Enramadilla, Avión Cuatro Vientos, Virgen del Sol et Plaza del Aljarafe. Entrée (22:15)

Los Servitas. Départ (15:20) Siete Dolores de Nuestra Señora, Plaza de San Marcos, Bustos Tavera, Doña María Coronel, Plaza de San Pedro, Imagen, Plaza de la Encarnación, Laraña, Orfila, Javier Lasso de la Vega, Trajano, Plaza del Duque de la Victoria, CARRERA OFICIAL (16 :51), Cardenal Carlos Amigo, Alemanes, Álvarez Quintero, Argote de Molina, Placentines, Francos, Cuesta del Rosario, Jesús de las Tres Caídas, Odreros, Boteros, Sales y Ferré, Plaza del Cristo de Burgos, Plaza de San Pedro, Imagen, Santa Ángela de la Cruz, Dueñas, Doña María Coronel, Bustos Tavera, Plaza de San Marcos, Vergara, Plaza de Santa Isabel et Siete Dolores de Nuestra Señora. Entrée (22:10)

La Trinidad. Départ (14:40) boussole de la Basilique, María Auxiliadora, Mateos, Valle, Puerta del Osario, Escuelas Pías, Plaza Ponce de León, Juan de Mesa, Almirante Apodaca, Plaza de San Pedro, Imagen, Plaza de la Encarnación, Laraña, Orfila, Javier Lasso de la Vega, Trajano, Plaza del Duque de la Victoria, CARRERA OFICIAL 17 :25), Cardenal Carlos Amigo, Alemanes, Álvarez Quintero, Argote de Molina, Placentines, Francos, Chapineros, Álvarez Quintero, Villegas, Cuesta del Rosario, Jesús de las Tres Caídas, Odreros, Boteros, Sales y Ferré, Plaza del Cristo de Burgos, Almirante Apodaca, Juan de Mesa, Plaza Ponce de León, Plaza Padre Jerónimo de Córdoba, Jáuregui, Valle, Verónica, Cristo de las Cinco Llagas, Sol, Madre Isabel de la Trinidad, María Auxiliadora et compás de la Basílica. Entrée (0:32).

La solitude de San Lorenzo. Départ (19:30), Plaza de San Lorenzo, Conde de Barajas, Jesús del Gran Poder, San Miguel, Trajano, Plaza del Duque de la Victoria, CARRERA OFICIAL (20 :32), Cardenal Carlos Amigo, Alemanes, Álvarez Quintero, Argote de Molina, Placentines, Francos, Chapineros, Álvarez Quintero, plaza del Salvador, Cuna, Orfila, Javier Lasso de la Vega, Aponte, Jesús del Gran Poder, Las Cortes, plaza de La Concordia, plaza de la Gavidia (côté ouest), Cardenal Spínola et plaza de San Lorenzo. Entrée (0:55).

Le Samedi Saint 2023 ne sera pas un Samedi Saint ordinaire, le Saint Enterrement commence 45 minutes plus tôt et se termine 45 minutes plus tard pour faire place à la Magna Procession de cette année. Le temps de passage de cette procession complète sera de 135 minutes.

Le Saint Enterrement. Départ (18:00) Alfonso XII, Plaza del Duque de la Victoria, COURSE OFFICIELLE (18:17), Cardenal Carlos Amigo, Alemanes, Hernando Colón, Plaza de San Francisco, Plaza Nueva, Tetuán, Velázquez, O’Donnell, Campana, Plaza del Duque de la Victoria et Alfonso XII. Entrée (23:45).

Les itinéraires approuvés offriront des images intéressantes et inédites le samedi saint. La Confrérie de Montesión, par exemple, retournera à la rue Feria en passant par Postigo, Molviedro, le Musée et San Andrés.

Le Baiser de Judas cherchera sa demeure canonique dans les Jardins de Murillo après avoir quitté la cathédrale.

Le Señor de la Sentencia reviendra à la basilique en passant par San Luis. Le mystère du Señor de la Victoria de la Paz atteindra la Plaza de la Campana en passant par les Jardines de Murillo, Santa María la Blanca, la Alfalfa, San Pedro, la Encarnación et Laraña.

Le Mystère de l’Exaltation se rendra ensuite dans la zone de San Juan de la Palma et de l’Alameda pour rejoindre le départ de la procession officielle par la Calle Trajano. Le mystère de la Conversion du Bon Larron, de la Confrérie de Montserrat, après avoir quitté la Cathédrale, passera par Temprado et Dos de Mayo pour entrer dans la rue Arfe à la recherche de Castelar.

El Cachorro rejoindra La Campana par le pont qui porte son nom, Marqués de Paradas, San Laureano et Alfonso XII. El Calvario, quant à lui, retournera à La Magdalena en passant par Francos, El Salvador, Cerrajería et Sierpes pour traverser la Rioja.

Bien qu’il ait finalement été exclu que les 15 pasos se rejoignent à un point de départ situé en dehors de l’itinéraire officiel afin que la procession puisse être vue dans son intégralité par le grand public, il y aura plusieurs zones où il y aura une forte concentration de confréries. L’une d’entre elles est l’axe San Pablo, Magdalena et Rioja. San Gonzalo, Tres Caídas, Montserrat, El Calvario et Quinta Angustia passeront par cette zone.

Un autre de ces espaces sera l’Alameda de Hércules, le début frustré de la route non officielle. Le Señor de la Sentencia, la Virgen de la Amargura et le mystère de l’Exaltación passeront par là.

La Plaza del Salvador sera un autre des points forts de la manifestation. On pourra y voir les chars suivants : la Coronación de Espinas del Valle, le Señor de Pasión, la Virgen de la Amargura, le Cristo de la Exaltación et le Cristo del Calvario.

La dernière zone à être mise en évidence est le Postigo, bien qu’elle soit jaugée pour des raisons de sécurité, comme cela a été le cas ces dernières années. Montesión, San Gonzalo, Tres Caídas de Triana, El Cachorro et La Quinta Angustia passeront par cette zone.

Le temps à Séville pour le samedi saint

Il est vrai qu’il est de nombreuses années qu’il n’a pas plu le samedi saint, mais la journée n’a pas été exempte de pollution à cet égard, loin de là. Il est arrivé plus d’une fois que les Servites se réfugient dans l’Anunciación ou la Trinidad du Salvador, ou que la Soledad soit mouillée sur le chemin du siège de la Hermandad del Valle en 2008.

La dernière année sans confréries dans la rue a été l’infortunée année 2011, lorsque le palio de Regla (mercredi saint) a été le dernier à passer par la Campana.

Musique et groupes du samedi saint à Séville

El Sol : Agrupación Musical Santa María de la Esperanza (Fraternitas, Polígono Sur), dans la Cruz de Guía. L’orchestre de Cornetas y Tambores Nuestra Señora del Sol au paso et à la croix. Fanfare de Nuestra Señora del Sol, dans la Vierge.

Les Servites : Chapelle musicale de San Telmo, dans la Cruz de Guía. Dans la Pietà, la fanfare Soledad de Cantillana, et Fanfare municipale de Coria del Río, dans la Vierge.

La Trinidad : Banda Sagrada Columna y Azotes (Las Cigarreras), dans la Cruz de Guía. La bande de Cornetas y Tambores Nuestra Señora de la Victoria (Las Cigarreras), dans le Christ et la bande Santísimo Cristo Tres Caídas de Triana dans le deuxième paso de Cristo. Les Sociedad Filarmónica de Nuestra Señora de la Oliva de Salteras accompagnera la Vierge.

Santo Entierro : Chapelle musicale dans le premier paso de Cristo. Coral polifónica Portuense et Banda Sinfónica Municipal de Sevilla, dans le second paso de Cristo y la Musique de la caserne aérienne de Tablada, dans la Vierge.

Soledad de San Lorenzo : ne porte pas.

Où voir les confréries du Samedi Saint

Chaque confrérie a son propre charme, mais celui-ci peut être renforcé à certains endroits du parcours. El Sol est une confrérie agréable à suivre. en général, mais son trajet aller à travers San Bernardo est un moyen idéal de commencer la journée. Le Servites a un cadre très particulier, il est donc conseillé de l’observer dans les derniers mètres de son parcours, notamment sur le site de la Plaza de Santa Isabel.

La Saint enterrement sur la Plaza Nuevest une bonne option pour en profiter en toute tranquillité, alors que la journée se termine à l’heure du déjeuner. San Lorenzo avec la Soledad et son entrée. L’intimité de la rue Boteros est un cadre magnifique pour voir la Trinité.

Programme du samedi saint à Séville

Le soleil nous vient du Plantinar par la Puerta de la Carne, qui peut être un bon point de départ pour l’itinéraire du Samedi Saint. Bien que son enclave emblématique soit la Calle Sol, nous pouvons accompagner la Trinité par la Puerta Osario avant la tombée de la nuit.

Ensuite, la Servitas par la Alfalfa est l’option suivante avant de se rendre à Tetuán pour voir la confrérie du Santo Entierro.

À minuit, dans l’obscurité, la Semana Santa s’achèvera avec l’entrée de la Soledad.

Un tour des églises du Samedi Saint à Séville

La jeune église paroissiale de San Diego abrite la Confrérie du Soleil qui, bien qu’elle prépare son départ processionnel de bonne heure, rapproche ses saints titulaires des frères et sœurs qui viennent tôt le matin. Histoire vivante de Séville à María Auxiliadoraoù la légende veut que Justa et Rufina, saintes patronnes de la ville, aient été martyrisées.

Également à San Marcos, dont les vestiges mudéjars sont encore conservés dans son église. belle tour. La chapelle des Sept Douleurs abrite les deux pasos des Servites.

À San Gregorio, lié à l’Ordre de la Merced, le Saint Enterrementet à San Lorenzo la Soledad, qui a établi son siège dans cette paroisse il y a presque deux siècles.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *