dim. Avr 21st, 2024

Après les derniers coups d’arrêt subis durant la semaine en Euroleague, l’EA7 Emporio Armani Milano et le Virtus Segafredo Bologna aborderont le grand match de la 22ème journée de Serie A UnipolSai 2022/23 avec une double intention.

Outre la conquête des deux points en jeu au Forum pour gagner la tête solitaire du championnat, suite aux récentes éliminations européennes, les deux équipes seront animées par le désir de se racheter, un objectif pour lequel les deux équipes ne pourront pas éviter de parier sur les hommes les plus « chauds » actuellement dans leurs effectifs respectifs.

Parmi ceux-ci, dans la maison de l’Olimpia Milano, il faut sans aucun doute compter Billy Baron, un joueur qui, dans les matchs joués jusqu’à présent contre les V Nere, a toujours montré de très bonnes choses. En détail, aussi bien dans la demi-finale de la Supercoppa italienne (perdue) au début de la saison que dans le match de championnat (gagné) à Bologne au premier tour, le joueur de champ d’Altoona a terminé à deux chiffres, marquant respectivement 12 points (avec 4 rebonds et 2 passes) dans la première circonstance et 17 (avec 5 rebonds et 7 passes) dans la seconde.

En moyenne donc, sur les deux matchs où il a affronté l’équipe de Bologne, Baron a parcouru 14.5 points, 4.5 rebonds et autant de passes avec 41% à trois points (7/17), des chiffres de haut niveau qui restent toutefois, en termes de simple production offensive, inférieurs à ceux que le quatrième meilleur shooteur à l’arc de notre championnat (46.3% de son pourcentage) enregistre en ce mois de mars.

Au cours de ce mois, en effet, le produit des Canisius Golden Griffins, entre Serie A et Euroleague, sur les six matches auxquels il a participé, n’a jamais manqué le rendez-vous à deux chiffres, une série qui lui a permis d’aligner des moyennes de scoring très élevées : 16,1 points avec 60,6% à trois points (20/33), 61,9% à deux points (13/21) et 82,3% à l’arrêt.

De tels chiffres, symptomatiques de l’excellente forme que traverse le numéro 12 rouge et blanc (quatrième joueur au plus/minus de la ligue), obligeront la défense virtussina à avoir dimanche plus d’un œil sur les mouvements de Baron, un joueur qui n’a pas connu une période aussi prolifique depuis décembre 2021-janvier 2022 où, en un peu plus d’un mois (entre le 15/12 et le 17/1), l’ancien du Zenit Saint-Pétersbourg avait enchaîné une série de huit matches consécutifs à deux chiffres, avec une moyenne de 18,3 points par match.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *