jeu. Avr 18th, 2024

Le temps nous a rattrapés. Le temps nous a définitivement rattrapés. Le temps, hélas, ne se mesure plus en dimanches. Il n’en reste qu’un, celui du Pregón de Enrique Casellas. Dès lors, tout sera une descente sans frein. Il faudra faire l’effort de s’arrêter une seconde, de respirer, de prendre conscience de l’instant et de continuer, ou plutôt de se laisser porter. Ou plutôt se laisser porter : avez-vous oublié d’acheter vos ballerines, vos gants, vos chaussettes blanches ? Avez-vous remarqué que votre masque a pu rétrécir s’il a été mouillé comme le lundi de Pâques de l’année dernière ? Il existe des tissus qui rétrécissent de deux centimètres lorsqu’on les laisse tomber. l’eauVous ne le saviez pas ? Je l’ai appris hier. Les avantages des Nazaréens qui portent du ruan ou du velours. On apprend tous les jours. Ne laissez rien pour demain. Le temps a déjà gagné. Et vous étiez si à l’aise en attendant…

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *