mar. Avr 16th, 2024

Quelle joie que le lieutenant Cabrera nous ouvre la main et nous permette de boire des boissons chaudes par la plus belle des nuits. Bravo, lieutenant Cabrera ! Il n’y a rien de plus sévillan que d’aller dans une « calentería » pour reprendre des forces après avoir subi la fameuse « pájara » de l’aube, quand Antonio Burgos nous dit que les martinets viennent enlever les épines au Seigneur qui avance sur San Lorenzo et vient bénir les dévots de la Pietà, qui sera couronnée par les fils d’Arenal avec le diadème sculpté par les frères Delgado, les trois anges de l’orfèvrerie sévillane. Merci, lieutenant Cabrera, pour cette décision si sévillane. Celui qui veut boire longuement doit prendre la flasque, comme tant de Sévillans l’ont fait toute leur vie et n’ont pas causé de scandale.. Il y a même eu des flacons à l’intérieur de la cathédrale dans ces années 80 de barrières jaunes à l’intérieur du temple métropolitain. Cette année, si les bars ouvrent, nous aurons droit au glucose, aux boissons chaudes et à ce café qui ressemble à une gloire bénie.

Lire aussi:  La chapelle du Rosaire des Humeros, la revente des abonnements et l'accord pour la Madrugada

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *