sam. Mai 25th, 2024

Le ; Confrérie de La Hiniesta   a publié une déclaration sévère dans laquelle elle montre son « désaccord unanime » avec la décision de l’Assemblée générale des Nations Unies. Conseil des Confréries de rejeter sa proposition d’itinéraire de retour pour la réorganisation de l’Institut. Dimanche des Rameaux. La confrérie considère l’affaire réglée et fera sa station pénitentielle conformément aux indications des autorités ecclésiastiques, bien qu’elle qualifie la décision d' »incompréhensible » et regrette la « détérioration des relations » entre les confréries et le Conseil qui, à son avis, est à l’origine de cette affaire.

Il s’agit de la communiqué complet:



« Vu la décision transmise ce matin, 11 mars, par le Conseil Général des Confréries à notre Confrérie de ne pas accepter l’accord de l’Assemblée Générale de Départ sur l’itinéraire approuvé pour le prochain Dimanche des Rameaux, la Confrérie de La Hiniesta souhaite clarifier la situation à ses frères et soeurs, en déclarant ce qui suit :

Depuis l’ouverture du processus de réorganisation du Dimanche des Rameaux, la Confrérie de La Hiniesta a proposé au Conseil des Confréries, dans toutes ses propositions, une modification de son itinéraire de retour, profitant du fait qu’elle ne suivrait aucune autre confrérie après avoir quitté la Cathédrale de la Sainte Église. L’itinéraire demandé passerait par la Cuesta del Rosario et la Calle Jesús de las Tres Caídas, et non par la Plaza de la Alfalfa, comme cela a été publié dans la presse locale.

L’objectif de cette proposition était d’éviter de graves problèmes d’accès et de sécurité tant pour les nazaréens de la Fraternité d’Amour que pour le public concentré dans la zone de la Plaza del Salvador et de favoriser une station pénitentielle plus digne et plus sûre pour nos frères et sœurs. À aucun moment, comme l’ont suggéré par la suite certains médias, un autre objectif n’a été poursuivi, qui, de toute façon, serait très éloigné de ceux propres à une institution comme la nôtre.

Après de multiples consultations et communications officielles au Délégué de l’époque, à aucun moment le Conseil des Confréries n’a exprimé un quelconque problème ou une difficulté par rapport à cette question. C’est ce fait qui a incité le Conseil de direction à proposer aux frères le changement, qui a été approuvé à l’unanimité lors de l’Assemblée générale de départ du 22 février.

Pour toutes ces raisons, nous avons exprimé notre surprise au Conseil des Confréries lorsqu’il a déclaré publiquement que la décision du Conseil général de départ devrait être étudiée.

La Hermandad de la Hiniesta a fait preuve d’une bonne volonté historique qui l’a amenée à modifier son parcours et ses horaires à plusieurs reprises, toujours au bénéfice de la bonne organisation du reste de la journée. Dans cet esprit, elle a participé de manière constructive à ce processus d’étude, en proposant des solutions viables et en s’engageant à les mettre en œuvre.

Malgré cela, finalement, le Conseil des Confréries a décidé de rejeter l’accord de l’Assemblée Générale de Départ de notre confrérie et imposera un autre itinéraire de retour différent de celui approuvé. Considérant cela, nous trouvons cette décision incompréhensible et nous réitérons notre désaccord unanime avec elle, car elle va à l’encontre de la volonté de nos frères et sœurs exprimée en Assemblée générale.

Nous déclarons que nous ferons notre procession pénitentielle, car il ne peut en être autrement, en suivant les indications de l’Autorité ecclésiastique, en maintenant la bonne pratique séculaire de notre confrérie dans la rue et en veillant à la sécurité de nos frères et sœurs.

Nous regrettons profondément la grave détérioration que tout ce processus entraîne dans les relations entre les confréries et le Conseil des confréries lui-même. Les confréries devraient être un exemple et un témoignage d’harmonie, de compréhension et de fraternité. Nous comprenons que de telles situations ne font que contribuer à rendre visibles des attitudes contraires à l’esprit qui devrait les guider, ainsi qu’à détériorer leur image publique.

Nous remercions nos frères pour leur engagement envers leur fraternité et nous les encourageons à vivre le temps du Carême en profondeur, afin de se préparer à une pleine station pénitentielle ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *