sam. Avr 13th, 2024

Il reste trois semaines avant la procession des palmes autour de la cathédrale et il semble que nous soyons en Carême depuis la moitié d’une vie, tant l’intensité des agendas d’événements et de services, les débats, les polémiques et les signes qui se multiplient pour annoncer la Semaine Sainte sont intenses. Hier, nous avons senti la première fleur d’orangerLe rite ne change pas, il est toujours aussi simple et passionnant, même si une sorte d’inflation marque chaque carême depuis les années 1980. On dit que nous avons épuisé la première moitié du Carême, et c’est vrai, il semble que nous ayons vécu deux carêmes.Est-ce que cela nous arrive comme les pré-campagnes électorales ? Elles durent toute l’année…

Lire aussi:  Sanz demande au maire de prendre des mesures pour éviter de mettre en danger le patrimoine de Los Humeros

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *