jeu. Sep 28th, 2023

Comme chaque premier lundi du Carême, le Le Conseil célèbre la traditionnelle Via Crucis penitencial de hermandades y cofradías de Sevilla, un événement consolidé dans le calendrier du Carême et qui, malgré sa date toujours contestée, réunit des centaines de confréries et de badauds pour accompagner l’image qui a été désignée pour l’année en question. À cette occasion, le Christ des âmes des Javieres ha été choisi par la Junta Superior pour présider cet acte, qui se déroule dans la cathédrale de Séville.

Chemin de croix des confréries est organisé depuis 1976lorsque le Conseil a désigné pour la première fois le Cristo de las Misericordias de Santa Cruz pour prier les différents chemins de croix de la cathédrale de Séville, qui sont priés par une corporation différente chaque année. Depuis lors, chaque année, une figure du Christ est transférée à la cathédrale pour que le chemin de croix soit récité à l’intérieur des nefs.



Quelques curiosités

Depuis 1976, seules deux confréries ont répété la Via Crucis des confréries : le Señor del Gran Poder (1979 et 1987) et le Señor de la Salud de la Hermanda de los Gitanos, qui en 2009 n’a pas pu sortir à cause de la pluie et qui a répété en 2020, quelques jours avant que l’état d’alarme ne soit décrété en raison de la propagation du coronavirus et de la crise sanitaire. En outre, le Via Crucis des confréries a toujours été célébrée.quelles que soient les circonstances. Précisément en l’an 2021, en pleine pandémie, le Christ de la Couronne a également présidé le Chemin de Croix des Confréries, de manière « statique », sur l’Autel du Jubilé de la Cathédrale.

Lire aussi:  Les sœurs Martín Cruz

Une autre note anecdotique est que tout au long des quarante-sept éditions de ce chemin de croix, à certaines occasions ont également pris part à la processionLa Piedad del Baratillo en 1985, la Virgen de los Dolores de los Servitas en 1998 et la Piedad de la Mortaja en 2002. Solitaire, au pied de la croix, se trouvait la Soledad de San Lorenzo en 1988, coïncidant avec l’année sainte mariale. Enfin, l’unique image à côté de Los Gitanos qui n’a pas pu sortir à cause de la pluie a été le Señor Yacente, en 1986. En outre, en 2013, cette prière a été « remplacée » par la célébration du Via Crucis Magno de la Fe, qui à cette occasion a eu lieu un dimanche, et qui n’a pas non plus pu avoir lieu à cause de la pluie.

Le site Aurore est le seul jour de la semaine sainte qui a fourni toutes ses images du Christ à la Via Crucis des confréries, et seule une des confréries dites  » vespérales  » y a participé : le Cautivo de Torreblanca en 2018.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *