jeu. Juin 13th, 2024

Les confréries de Séville ont retrouvé leur pouvoir économique d’avant la pandémie et vont se répartir ; subventions pratiquement identiques à celles de 2019  . Le Conseil des Confréries a tenu ce mardi les sessions plénières de ses différentes sections et l’assemblée générale au cours de laquelle les comptes ont été présentés pour approbation. Le revenu de la section pénitence, qui est alimentée par l’exploitation des chaises et des boîtes, est passé à 3,7 millions d’euros. Pour la prochaine semaine sainte, l’institution a annoncé une augmentation de 8 % des billets de saison, ; comme le rapporte ce journal  qui sera utilisé pour faire face à l’augmentation des coûts de montage.

Une fois les frais déduits, les confréries pénitentiaires recevront 2,3 millions d’euros. Les confréries avec un paso recevront 28 608 euros ; celles avec deux pasos recevront 35 628 euros ; et celles avec trois pasos empocheront 42 648 euros. Pour leur part, les confréries qui ne se rendent pas à la cathédrale pour faire leur station pénitentielle recevront 10 690 euros (celles qui ont un paso) et 14 649 (celles qui ont deux pasos).



Pour leur part, les confréries de Gloria ont eu un revenu de 43 139 euros. Cela inclut la subvention de la mairie, qui s’élève à 25 000 euros. Les dépenses de la section se sont élevées à 17.040 euros, dont 2.047 euros pour l’affiche. La subvention pour les 44 confréries qui sortent en procession est de 3 957 euros, tandis que les trois confréries qui ne sortent pas recevront 982 euros.

En ce qui concerne les confréries sacramentelles, leurs recettes se sont élevées à 40 258 euros, provenant principalement de la vente de chaises pour la procession du Corpus Christi, qui a rapporté 27 917 euros. La plupart des dépenses concernaient également l’installation des sièges. Après déduction de la contribution de 0,8 % au Conseil, comme indiqué dans les statuts, les six confréries qui processionnent recevront 4 767 euros. Et la confrérie qui ne fait pas de procession recevra 1 020 euros.

Le président du Conseil, Francisco Vélez, a souligné lors de l’assemblée le retour à la normalité : « Les comptes, après une année 2022 au cours de laquelle nous avons récupéré les processions de la Semaine Sainte et au cours de laquelle également toutes les Glorias et Hermandades Sacramentales ont pu célébrer leurs cultes externes, sont similaires à ceux que nous avons présentés en 2019, avant la pandémie de coronavirus. »

M. Vélez a tenu à remercier tous les grands frères et sœurs pour deux questions spécifiques. D’une part, pour « l’énorme effort que toutes les confréries ont fait dans des années si difficiles d’un point de vue émotionnel et économique » ; et d’autre part, pour « l’étroite collaboration pour mener à bien un projet qui était et reste aussi nécessaire que celui de la réorganisation de la Semaine Sainte ».

Le président a conclu par un message plein d’enthousiasme pour une année 2023  » pleine de grands moments que nous commencerons bientôt à vivre et dans laquelle nous commémorerons le 775e anniversaire de la reprise du culte chrétien à Séville avec un Santo Entierro Grande tant attendu « .

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *