ven. Juil 19th, 2024

La musique jouera un rôle important lors de la célébration du prochain Santo Entierro Grande, l’un des événements de fraternité les plus attendus de ces dernières années. Bien que tout semble avoir été planifié et défini, la vérité est qu’il y a encore des chapitres à écrire dans la préparation de cet événement. Comme l’a confirmé El Correo de Andalucía, l’Amargura sera accompagnée d’une fanfare pendant toute la durée du Santo Entierro Grande, y compris la Carrera Oficial, ce qui ne s’est jamais produit au cours des dix éditions précédentes.

Pour le moment, la corporation n’a pas annoncé officiellement quel groupe accompagnera son paso de palio, mais il est certain qu’à aucun moment elle ne procédera en silence, y compris la Carrera Oficial. Cette décision relève de la seule responsabilité de la Hermandad del Santo Entierro, qui a choisi d’introduire un groupe musical pour donner plus de solennité à la procession. Comme l’ont indiqué des sources de la confrérie à ce journal, l’intention est que cet accompagnement musical soit étendu à toutes les processions, car le dais de l’Amargura se trouve dans la position stratégique du centre de la procession.



Répertoire

L’autre jour, notre ami et tweeteur Javier Sánchez l’a commenté, et nous nous sommes inspirés de lui. Ce serait une occasion parfaite pour interpréter des compositions dédiées à chacune des confréries participant à la procession, du Seigneur de la Prière au Jardin au mystère de la Descente de Croix de la Cinquième Angoisse. En tenant compte de la coupe de la canopée de l’Amargura, en considérant le répertoire disponible pour le groupe et en variant la liste de Javier selon les possibilités, on pouvait entendre des marches telles que les suivantes : Paso de paliodédié à la Virgen del Rosario de Montesión ; Saeta à Jésus de la Rédemptionpar Cristóbal López Gándara ; Salus infirmorumpar le maestro Manuel Borrego ; Notre Dame des Victoirespar Ceferino Morales ; Le couronnement d’épines par Lerdo de Tejada ; Macarena !par Emilio Cebrián ou Reine de la paix (bien que ce dernier n’ait pas de dédicace spécifique). Tout cela dans la première partie de la procession.

Ensuite, le moment idéal pour le son de la Marche funèbre à Jésus de la Passionpar Turina ; Esperanza Trianerapar Peralto ; La Vierge dans ses larmespar Manuel López Farfán ; Notre Dame de Montserratpar Pedro Braña ; Après le Madrugáde David Hurtado (sans dédaigner l’hymne de Laserna) ; le très inconnu Virgen de la Presentación par Braña lui-même et, enfin, le Marche funèbre par Font Marimont.

Enfin, pour ajouter une nouveauté, et compte tenu de la nature extraordinaire de la procession, comme nous l’avons mentionné l’autre jour, cet accompagnement pourrait être complété par des compositions qui regroupent plusieurs compositions en une seule, comme par exemple Confréries sévillanesde Pedro Braña, qui a été entendu en octobre dernier derrière le Seigneur de la Résurrection dans sa procession extraordinaire.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *