jeu. Juin 20th, 2024

Le ministre régional du tourisme, de la culture et des sports, Arturo Bernala réaffirmé l’engagement de la Junta de Andalucía avec les restauration et conservation de la propriété de la patrimoine patrimoine historique à caractère religieux, suite à l’extension du crédit de 1,4 million d’euros de l’appel à candidature de 2021 pour l’aide à l’ art sacré2,5 millions d’euros. Ce montant bénéficiera en définitive à 131 organisations dans toute la région.

C’est ce qu’a expliqué M. Bernal lors de sa visite à l’autel d’Ánimas Benditas, dans l’enceinte de l’Union européenne. église paroissiale de Santiago el Mayor à Écija (Séville), l’une des propriétés qui seront restaurées grâce à ces subventions de restauration dans la province de Séville, où les bénéficiaires du dernier appel à propositions sont les suivants 76 organisations (65 sous la ligne 1, conservation et restauration, et 11 sous la ligne 2, conservation et restauration, et 11 sous la ligne 2, conservation et restauration. inventaire des biens).



Intervention dans le autel de Ánimas Benditasun retable de style baroque d’un auteur anonyme et protégé dans le Catalogue général du patrimoine historique andalou en tant que BIC, sera réalisé sur une période de trois mois, et aura un budget de 35 120 euros28 095 euros dont 28 095 euros seront couverts par les subventions pour l’art sacré du ministère régional.

Création d’emplois

M. Bernal a insisté sur le fait que « l’art sacré est un élément dynamisant de notre économie et un secteur économique qui crée de l’emploi et de la richesse et génère une valeur ajoutée indiscutable ». À cet égard, il a rappelé que l’un des objectifs de ces aides, promues en 2020, sur une base concurrentielle, est le suivant. création d’emplois et, en particulier, des restaurateurs, historiens, photographes, chimistes et artisans professionnels, entre autres activités.

Avec l’extension de l’appel 2021, la Junta de Andalucía alloue plus de 2,5 millions d’euros à la restauration et à la conservation des biens du patrimoine religieux, et augmente le nombre d’entités bénéficiaires de 79 à 131, couvrant ainsi les entités qui, répondant aux exigences, ne pouvaient pas être bénéficiaires dans l’appel susmentionné.

Concernant la ligne 2, pour l’inventaire des biens mobiliers du patrimoine religieux, la ministre a expliqué qu’un total de 205 900 euros a été alloué dans le cadre de l’appel à candidatures 2021, 19 demandeurs bénéficiant de cette aide, qui leur permettra de réaliser des inventaires pour faciliter la connaissance des biens mobiliers qui constituent le patrimoine historique religieux de l’Andalousie.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *