sam. Fév 4th, 2023

La question de l’état actuel des répertoires musicaux des pasos de palio revient de plus en plus souvent dans les cofrades, dans les débats et les réunions, et généralement la même conclusion s’impose : ils ne passent pas par leur état actuel. Et, généralement, la même conclusion s’impose : ils ne vivent pas leurs meilleurs moments. Compositions programmées à certains moments « forts », des répétitions subjectives qui ne donnent pas lieu à d’autres pièces exceptionnelles, reléguées aux oubliettes et au tiroir.et même la suppression de classiques absolus de notre Semaine Sainte, qui sont remplacés par d’autres compositions d’une durée douteuse. Les confréries sont bien sûr souveraines pour établir les répertoires qu’elles jugent nécessaires, pour lesquels elles font appel à des services ; mais un travail pédagogique est indispensable pour valoriser, encore davantage, le vaste patrimoine musical de la Semaine Sainte.

Hier, nous avons appris la très heureuse nouvelle que l’orchestre de la Croix-Rouge, à un moment florissant, a inscrit à son répertoire une marche étonnamment bien connue de beaucoup mais qui n’a guère été exécutée dans la rue : Après le Madrugápar le compositeur David Hurtado et daté de 1995. La marche est dédiée à la Hermandad del Cachorro, et nous ne savons pas si elle a déjà été exécutée après la Virgen del Patrocinio. C’est une composition qui, avec tout le respect qui lui est dû, est similaire à Soleá, donne-moi ta main et à ce style de compositions au caractère nettement andalou et dans lequel divers palos purement flamenco sont très présents, comme les rondeñas, les fandangos ou qui nous inspirent les cantes campesinos (chants champêtres). Une œuvre qui n’a été enregistrée qu’à une seule occasion par l’orchestre municipal et que la Croix-Rouge récupère pour la Semaine Sainte à Séville.

Lire aussi:  Séville, à soixante-dix jours de vivre des moments comme celui-ci avec la Virgen del Subterráneo le dimanche des Rameaux.



Il est triste que ces types de marches soient présents dans nos répertoires privés mais qu’ensuite ils n’aient pas de présence dans les rues. Je pense que les réseaux sociaux peuvent devenir, toujours de manière constructive, un espace de critique et de protestation. pour qu’enfin de bons et élégants répertoires puissent être établis, adaptés à tous les types de paso de palio, mais sans tomber dans le vide du commercial et du purement gadget. Il y a aussi de la place pour les seconds, bien sûr. Mais l’excellence se trouve dans ces petits détails. Dans le palio de San Roque par Caballerizas, dans le palio de Refugio par Santa Cruz, dans le palio de Montesión par Santa Ángela ? Ou derrière le Cachorro, dans la Calle Castilla.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *