lun. Jan 30th, 2023

Les personnes qui prennent la pilule contraceptive devraient faire attention. Selon une étude, les pamplemousses pourraient influencer l’effet de la pilule. Les effets secondaires sont plus probables.

Certains médicaments ont une influence négative sur la pilule contraceptive. C’est pourquoi il faut toujours veiller à ce qu’il n’y ait pas d’influence réciproque lors de la prise de la pilule avec d’autres médicaments. Par exemple, de nombreux antibiotiques ne sont pas compatibles avec la pilule contraceptive.

Mieux vaut ne pas prendre la pilule contraceptive avec du pamplemousse

Mais apparemment, les aliments peuvent aussi influencer l’effet de la pilule. Comme le rapporte le portail de santé Heilpraxis.net, les pamplemousses auraient une influence négative sur l’effet de la pilule. Des études ont montré que le jus de pamplemousse peut entraîner une baisse du taux de glycémie. Cela peut aider à prévenir le diabète et à stimuler la digestion, notamment la combustion des graisses. Mais les femmes qui prennent la pilule contraceptive doivent être prudentes.

La pilule contraceptive fête ses 50 ans. À cette occasion, nous présentons des moyens de contraception curieux, extraordinaires et quotidiens. Car l'histoire de la contraception commence dès l'Antiquité.

L’histoire des moyens de contraception

Photo : dpa, MUVS Vienne

En effet, la naringine, substance amère contenue dans le pamplemousse, se transforme en naringénine après avoir été décomposée dans l’estomac. Ce flavonoïde peut influencer l’effet des médicaments, car il a un effet inhibiteur sur les enzymes de dégradation.

La pilule contraceptive ne perd pas pour autant son efficacité et sa protection, mais le taux d’estradiol (principe actif de la pilule contraceptive) dans le sang augmente. Cela peut entraîner une augmentation des effets secondaires. Ce qui peut par exemple entraîner une tension accrue des seins, mais aussi un risque plus élevé de thrombose. Par ailleurs, le site heilpraxis.net rapporte que la pilule combinée au pamplemousse pourrait également favoriser le risque de cancer. AZ

Lire aussi à ce sujet

Lire aussi:  Moins de jeunes : la crise climatique touche les élans suédois

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *