dim. Fév 5th, 2023

En cette fin d’année, la fondation environnementale WWF a désigné les perdants et les gagnants dans le règne animal. Les poissons de l’Oder font partie des perdants – derrière cela, une catastrophe écologique avec des conséquences.

Pour la fondation environnementale WWF, les poissons de l’Oder font partie des grands perdants de l’année dans le règne animal.

La mort des poissons, « catastrophe provoquée par l’homme », a également été un coup dur pour la réintroduction de l’esturgeon balte dans l’Oder, a indiqué le WWF dans son bilan de fin d’année sur les gagnants et les perdants dans le monde animal. Des milliers de jeunes poissons sont morts. En outre, le WWF a listé entre autres le renne, le rhinocéros blanc et le manchot empereur comme perdants de l’année 2022.

Des milliers d’espèces sont confrontées à un recul de leurs effectifs et à des menaces croissantes : « La Liste rouge internationale compte désormais plus de 42 100 espèces animales et végétales menacées », indique le WWF. Mais il existe aussi des exemples qui montrent que des populations fortement décimées peuvent se rétablir grâce à des mesures de protection : Le WWF considère par exemple les tigres du Népal et les baleines à bosse d’Australie comme les gagnants de l’année.

Une catastrophe écologique avait provoqué en août une grande mortalité de poissons dans l’Oder. Les experts estiment qu’un taux de salinité élevé dans le fleuve en est l’une des principales causes, associé à des basses eaux, des températures élevées et une espèce d’algue toxique.

Lire aussi:  Selenskyj attendu aux USA - Défense antiaérienne Patriot pour l'Ukraine

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *