mer. Avr 17th, 2024

Une gamme complète inévitable pour l’Opel Astra Opel Astra après la berline 5 portes thermique et hybride (février 2022), le Sport Tourer thermique et hybride (juin 2022) et la Gse (janvier 2023), voici également la nouvelle génération de l’Opel Astra. Version 100% électrique proposée dans les carrosseries traditionnelles berline et break, avec une liste de prix encore à définir. La seule certitude est le prix de départ de la version berline : 39 900 euros. Le reste, vous ne le découvrirez qu’en le vivant. Oui, car à bord de la nouvelle Opel Astra Electric Blueprint  (c’est la version que nous avons testée), il est possible de vivre bien, de voyager très confortablement, dans un silence absolu (la voiture est insonorisée au maximum) et dans une sécurité maximale. Le plaisir de conduire, l’efficacité et la technologie « sans compromis » (selon la définition de la direction d’Opel Italia) sont donc de bonnes raisons pour se pencher sur cette voiture qui, malgré tout, conserve son traditionnel statut de « uber alles ».

La carrosserie est bicolore, la face avant arbore le désormais indéfectible « Opel Vizor » et le pare-chocs avant a un design résolument sportif, les jantes sont de 18″. L’accessibilité est bonne, la position de conduite est aussi rigide qu’il le faut et aussi confortable qu’il le faut (les sièges sont certifiés AGR, l’association allemande indépendante des experts en posture) ; la dynamique est excellente, garantie par un châssis ultra-rigide. Le conducteur peut choisir entre trois modes de conduite : Eco (108 ch et 220 Nm), Normal (136 ch et 250 Nm) et Sport (156 ch et 270 Nm), ce dernier étant très amusant.

Agréable tunnel central sur lequel, outre les commandes de changement de vitesse, se trouvent des rangements très utiles, dont un à l’intérieur de l’accoudoir. Un tableau de bord et un affichage tête élégants et modernes font le lien avec un monde à découvrir : celui de l’interface homme-voiture. Le coffre (identique à celui de la version hybride rechargeable : de 352 à 1 268 litres) perd pratiquement son double plancher dans lequel ne subsiste que le kit de gonflage des pneus. De plus, comme il n’y a pas de compartiment spécial pour le câble de recharge, on en déduit qu’il doit être logé dans le coffre, sacrifiant ainsi de l’espace supplémentaire.

En tant qu’Opel, on ne peut pas ne pas mentionner le chapitre de l’éclairage qui, pour l’Astra Electric, est basé sur la matrice Intelli-Lux Pixel LED optionnelle, composée de pas moins de 168 éléments. La voiture n’est pas en reste en termes d’ADAS (systèmes d’aide à la conduite), à commencer par le nouveau système Intelli-Drive 2.0 basé sur le GPS, avec changement de voie semi-automatique et adaptation intelligente de la vitesse du régulateur de vitesse, en fonction des conditions météorologiques.

La nouvelle Opel Astra Electric s’appuie sur une batterie lithium-ion de 54 kWh composée de 102 cellules logées dans 17 modules. L’autonomie déclarée est de 420 km selon le cycle WLTP, mais si l’on appuie un peu sur l’accélérateur, elle diminue considérablement. Lorsque la batterie est déchargée, il est possible d’utiliser des stations de recharge rapide d’une puissance maximale de 100 kW (80 % en 30 minutes environ) ou, alternativement, d’utiliser le chargeur embarqué triphasé de 11 kW à brancher sur une boîte murale domestique.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *