sam. Avr 13th, 2024

Les 15 août a son propre nom dans l’archidiocèse de Séville, celui de la Virgen de los Reyesqui part de la cathédrale à huit heures du matin. De nombreux fidèles de la capitale et de la province, d’où viennent de nombreux pèlerins à pied, y assistent. Outre cette procession, de nombreuses autres ont lieu dans différentes municipalités de Séville, le matin et le soir, à l’occasion de la solennité de la fête de l’Indépendance. Assomption.

L’une des nouveautés de cette année est la;  Hermandad de la Soledad de Gerena (Confrérie de la Solitude de Gerena)  dont le titulaire, le Notre-Dame de la Solitudepartira en Extraordinaire Via Lucisavec laquelle elle atteindra les quartiers les plus éloignés de cette ville du Corredor de la Plata. Elle le fera dans le cadre de la mission d’évangélisation et marquera l’ouverture des manifestations du cinquantenaire du couronnement de cette Vierge douloureuse, décrété canoniquement en 1999.



À 6h30, elle partira de sa chapelle, située à côté de l’église paroissiale de la commune. Elle entamera ensuite un long parcours qui la conduira dans des zones jamais visitées auparavant et qui ont été richement décorées pour l’occasion avec des fleurs en papier, des nœuds, des bannières et des tentures où prédominent les couleurs distinctives de la corporation : le blanc et le violet. L’entrée est prévue peu avant midi. L’image, qui sera portée par des dévots sur une petite plate-forme, a été placée dans des « besamanos » les jours précédents.

À Utrera

Le matin également, vers 9 heures, elle sortira en procession. Sainte Marie de la Table de la paroisse d’Utrera à laquelle elle donne son nom. Il s’agit de l’une des images les plus anciennes de la province, dont l’iconographie rappelle celle de la Virgen del Rocío, avec les éclats à pointe ronde. Avec la Vierge de la Consolation, c’est la dévotion mariale la plus ancienne de cette localité du bas Guadalquivir. Elle entrera à midi.

Le soir, le nombre de processions augmente considérablement. L’un des événements incontournables de cette journée se déroule à Alcalá de Guadaíra, dont le saint patron, le Virgen del Águilaquittera son sanctuaire peu avant neuf heures du soir. Elle est portée dans une procession de style gothique.

Lire aussi:  Santa Marta célèbre ce mardi un chemin de croix à travers la paroisse avec le Cristo de la Caridad (Christ de la Charité).

Elle ne peut pas non plus être abandonnée Dos Hermanasoù, vers 21h00, le Vierge de l’Assomptionla patronne de la Hermandad de la Vera-Cruz. Elle partira de la chapelle de San Sebastián et sera accompagnée musicalement par l’orchestre Maestro Tejera. L’entrée est prévue à 00h30. Il s’agit d’une image faisant allusion à ce dogme marial qui a la particularité d’être une image vêtue.

Pour l’Aljarafe

Cette caractéristique se retrouve également chez le saint patron des Huévar del AljarafeLe Vierge de l’AssomptionLa procession partira à 20h30 de l’église paroissiale de la commune située au pied de l’A-49. La procession se terminera peu avant minuit.

Toujours dans la région de l’Aljarafe, le 15 août est une journée sacramentelle avec le Corpus de Salterasqui est célébré en cette solennité. À neuf heures du soir, le cortège de la procession eucharistique quittera l’église paroissiale, composé de trois chars : celui du Dulce Nombre de Jesús (doux nom de Jésus), qui appartient à la Hermandad de los Blancos (confrérie des Blancs), le Virgen de la Olivapatronne de la localité (avec un nouveau sac et la restauration d’un ancien manteau) ; et l’ostensoir avec le Santísimo. Les orchestres locaux La Oliva et El Carmen de Salteras participeront à la procession. Elle retournera à l’église principale de la municipalité à 23h30.

Au pied de la A-92

À l’autre bout de la province, c’est aussi le jour de la procession. Les Vierge de l’Assomptionpar Steppequittera l’église paroissiale dont elle est la patronne à 20h30. Le saint patron de ce village, situé à proximité de la A-92 et célèbre pour sa production de mantecados, conserve une iconographie unique, avec un riche trousseau de broderies. Son paso particulier, avec un templete caractéristique d’or et d’argent, est encore en cours de restauration.

À quelques mètres de la A-92 se trouve également La Puebla de Cazallaqui célèbre le grand jour de son saint patron, le Vierge des vertusdont la statue célèbre son 75e anniversaire après la destruction de l’image précédente pendant la guerre civile. Dimanche dernier, elle a été la protagoniste de la messe dominicale retransmise par Canal Sur Television.

Les Hautes Terres du Nord

La Sierra Norte fait également partie de l’agenda des confréries du 15 août. A Constantina est le jour de son saint patron, le Vierge de Robledoqui a été transférée de son ermitage à l’église paroissiale locale les jours précédents. Elle partira à 20 h 30.

Lire aussi:  La Hiniesta passera une nouvelle fois par la Luzerne lors de son retour le dimanche des Rameaux.

Et non loin de là, à La Puebla de los Infantesà 21:00, le Virgen de las Huertas sera dans la rue à 21h00.

Et à Cantillana…

La journée se termine au cœur de la Vega, à Cantillanaoù les Assomption glorieuse quittera l’église paroissiale dont elle est la patronne à 21h00. Quelques instants plus tard, l’hymne assomptionniste dédié à cette image vénérée, dont le passage est précédé d’un véritable vacarme, se fera entendre. La deuxième fois que cet hymne sera chanté, ce sera lors de la cérémonie légendaire de l’inauguration de l’église. Rue Martín Reyépicentre de la procession, qui présente cette année des nouveautés dans sa décoration. Elle se déroulera vers minuit, sous une pluie abondante de pétales de roses et de feux d’artifice. Elle se dirigera ensuite vers l’Arco de las Veredas, où « la Vierge rit » sous l’effet des ampoules qui l’illuminent.

C’est la fin de la première partie de cette longue procession qui, après une brève pause, se poursuit sur la Plaza del Llano et la Calle Real. Puis vient une deuxième « petalada » et ensuite la ascension de la Cuesta del Reloj dans une longue « chicotá » où plusieurs marches se succéderont, avec un grand travail de la « cuadrilla de costaleros », sous le commandement du contremaître Antonio Santiago. Ce moment aura lieu aux premières heures de la matinée du 16 août, peu avant que l’Asunción ne regagne l’église dont elle préside le maître-autel. Ce sera l’occasion – à la fois la sortie et l’entrée – de contempler le somptueux appareil cultuel qui est installé à l’occasion de ces festivités, connues bien au-delà des frontières de l’Espagne.

Une célébration à l’identité et à l’idiosyncrasie propres, qui a fait des émules dans de nombreuses communes d’Andalousie. Le paso dans lequel l’Assomption glorieuse est portée en procession est l’une des sculptures et des images les plus abouties de la province.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *