mar. Avr 16th, 2024

Environ 3,5 millions de ressortissants de pays tiers résident en Italie, soit une augmentation de près de 6 % par rapport à 2021, notamment en raison du conflit en Ukraine.  Parmi la population née dans un pays non membre de l’UE, un plus grand sentiment d’appartenance à l’Italie, une plus grande propension à acquérir la citoyenneté, mais aussi une plus grande identification à un groupe discriminé prévalent par rapport aux natifs d’un autre État membre. Le taux d’activité moyen des étrangers est légèrement plus élevé (64,7%) que celui des Italiens (63,2%), avec des niveaux plus faibles dans le sud et les îles pour tous les groupes observés. Si l’on considère la population active des étrangers non ressortissants de l’UE, le taux d’emploi dans le Sud dépasse le seuil de 60%, alors qu’il est légèrement supérieur à 50% chez les citoyens de l’UE et les Italiens. Dans le Nord, la situation est inversée : la part de la population active par rapport à la population de référence est plus élevée chez les citoyens italiens que chez les étrangers. En ce qui concerne le sexe, on observe partout une nette prédominance du taux d’activité moyen de la composante masculine (environ 79%) par rapport à celui de la composante féminine (47%). La différence entre les deux composantes est la plus élevée en Vénétie (43,6 %), en raison du pourcentage très élevé de la main-d’œuvre composée d’étrangers non ressortissants de l’UE, et la plus faible en Ombrie. Le taux de chômage des citoyens étrangers, qu’ils soient ou non ressortissants de l’UE, avoisine les 15% et est supérieur à celui des citoyens italiens. La part des contrats à durée déterminée parmi les travailleurs non ressortissants de l’UE atteint 27,8 %, contre 22 % pour les étrangers ressortissants de l’UE et 16 % pour les citoyens italiens. Un aspect particulier des travailleurs étrangers est la surqualification élevée pour le travail, où le sexe pèse très différemment entre les ressortissants étrangers de l’UE et ceux des pays tiers : la situation est pire pour les hommes de l’UE, alors qu’elle est clairement au désavantage des femmes parmi les ressortissants des pays tiers. Près d’un quart des personnes nées à l’étranger ont le sentiment d’appartenir à un groupe social discriminé et perçoivent un sentiment d’appartenance limité à l’égard de l’Italie.  D’autre part, quatre natifs sur dix sont préoccupés par la culture et les conditions de vie du pays, qui sont remises en question par les personnes originaires d’autres pays. C’est l’une des principales conclusions de l’étude Rapport sur l’intégration des citoyens d’origine étrangère publié par leInapp-Institut national d’analyse des politiques publiques  avec l’Institut national d’analyse des politiques publiques Ministère du travail.  L’enquête analyse le processus d’intégration à travers les dimensions de l’éducation, de l’emploi, de l’inclusion sociale et des conditions de vie. Si l’on considère les indicateurs relatifs à l’acquisition de la citoyenneté et à l’obtention de permis de séjour de longue durée, on constate que dans le Nord, où la présence d’immigrés est plus importante, l’acquisition de la citoyenneté italienne est plus faible, mais que la proportion de citoyens étrangers ayant obtenu un permis de séjour de longue durée est plus élevée que dans le Sud et dans les îles, ce qui est conditionné non seulement par la possession d’un permis de séjour depuis cinq ans, mais aussi par certains paramètres relatifs au revenu et au logement. Globalement, explique Sebastiano Fadda président de l’Inapp – la situation socio-économique des personnes nées à l’étranger est pire que celle des personnes nées dans le pays, avec des taux élevés de pauvreté relative, 30 % contre 18 %, et des conditions de logement précaires. Les conditions défavorables de la population immigrée sont plus évidentes dans les régions du sud à bien des égards, et pour les femmes en particulier dans le domaine de l’emploi, avec des niveaux d’emploi plus faibles et des taux de surqualification plus élevés que pour les hommes. Ces données, qui attestent d’une situation d’inégalité prononcée, doivent servir de point de départ à l’identification des causes et à l’élaboration de propositions visant à les éliminer. Par l’ampleur et la fiabilité des sources, ce rapport est un unicum inspiré des modélisations internationales, et il serait souhaitable que notre pays mette en place la production cyclique d’analyses ayant les mêmes caractéristiques. Le problème des inégalités qui affectent la population d’origine étrangère dans de nombreux aspects de la vie sociale pose des problèmes très complexes tant au niveau de la définition conceptuelle de l' »intégration » elle-même qu’à celui de l’élaboration de stratégies appropriées capables de la promouvoir. Mais il s’agit de défis qui doivent être relevés non seulement pour des raisons de justice et d’équité, mais aussi parce que la cohésion sociale, le progrès économique et le bien-être de la population en dépendent ».

Lire aussi:  Offres. 430 000 recrutements attendus en novembre

Bonnes pratiques 

167 entreprises ont contribué à l’intégration professionnelle de près de 9 300 réfugiés dans toute l’Italie en 2022.   Lavoropiù    – Agence pour l’emploi présente en Italie et à l’étranger avec plus de 100 sites et 650 employés – a obtenu le logo Bienvenue  2022 Prix prestigieux décerné par l’Acnur, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, dans le cadre du programme Bienvenue. Travailler pour l’intégration des réfugiés  – soutenu par Ministère du travail, Confindustria et Global Compact Network Italy – grâce auquel 22 000 parcours professionnels pour les réfugiés ont été activés dans plus de 520 entreprises en Italie depuis 2017. Créé comme un prix à décerner aux entreprises qui embauchent des réfugiés, Bienvenue représente aujourd’hui un modèle réussi qui réunit une pluralité d’acteurs – entreprises, associations de la société civile, associations professionnelles et organismes publics. Le modèle repose sur la rencontre entre les besoins de recrutement des entreprises et les compétences des organisations de la société civile en matière d’identification des profils, d’orientation et d’accompagnement vers l’emploi. Ce contexte a permis à Lavoropiù de se différencier des autres acteurs de la société civile.#Lavoropiù4Welcomeune initiative cohérente avec le sens de l’objectif de l’entreprise, capable de promouvoir et de mettre en œuvre concrètement l’inclusion sociale et professionnelle des réfugiés. Le projet offre en effet une série de services allant de l’orientation et de l’évaluation des compétences à des cours de langue italienne et de formation professionnelle. Un programme intensif de recyclage et d’alphabétisation se traduit ensuite par des possibilités de placement dans des entreprises locales. Ces activités s’adressent non seulement aux titulaires d’une protection internationale (statut de réfugié, protection subsidiaire et demandeurs d’asile), mais aussi aux titulaires d’une protection temporaire ou spéciale. L’intégration des réfugiés sur le marché du travail est essentielle. Pour les réfugiés, elle représente une étape fondamentale vers l’indépendance économique et l’intégration dans la communauté. Pour la société d’accueil, elle se traduit par l’innovation, la croissance des entreprises, l’enrichissement des relations avec les employés et un impact positif sur l’ensemble du système économique. L’étroite collaboration entre Lavoropiù et les nombreuses entreprises présentes sur ses territoires réaffirme l’importance de la coopération entre les différents acteurs dans le domaine de l’accueil et de l’intégration des réfugiés. Ces synergies facilitent l’insertion professionnelle des réfugiés, en générant des opportunités qui ont un impact positif sur l’ensemble de la communauté. Parmi les lauréats se trouvaient également des entreprises du secteur de la mode : Otb , un centre international du luxe fondé par Renzo Rosso et deux sociétés du groupe, Diesel et Staff International . A Fondation Otb une organisation sans but lucratif de la Groupe Otb s’est vu décerner le prix Nous vous souhaitons la bienvenue pour son engagement dans la promotion d’initiatives spécifiques pour l’insertion professionnelle des réfugiés. L’Acnur a décidé de récompenser la Fondation Otb pour la promotion de l’initiative d’insertion professionnelle des réfugiés. projet d’insertion professionnelle à long terme de certains réfugiés ukrainienset à Otb, Diesel et Staff International pour les avoir placés dans l’entreprise. Les personnes concernées ont pu acquérir une expérience professionnelle dans des domaines tels que l’administration et la comptabilité, les bureaux d’achat, l’informatique et les services généraux, en fonction des compétences, de l’expérience et des aspirations de chacun. Il s’agit de la premier projet de ce type dans l’industrie de la mode italienne.qui a été lancé après que la Fondation ait dressé une liste exhaustive des profils professionnels et des demandes d’emploi de plus de 440 personnes accueillies en 2022, pour la plupart des femmes avec des enfants. Ce n’est pas le premier projet d’intégration de la Fondation et du Groupe Otb qui, au fil des ans, ont démontré à maintes reprises leur engagement en faveur de l’accueil et de l’intégration des réfugiés, comme ce fut le cas lors de la récente crise en Afghanistan et de l’arrivée en Italie de demandeurs d’asile en provenance de ce pays. En outre, le projet de la Fondation et du Groupe Otb Diesel Farm L’exploitation agricole et viticole indépendante de Renzo Rosso s’est vu décerner le prix « Bienvenue. Travailler pour l’intégration des réfugiés« par Acnur, pour avoir accueilli et donné une opportunité d’emploi à des réfugiés ukrainiens, démontrant ainsi l’engagement global de l’entrepreneur en faveur des personnes en situation difficile. Adecco a pour objectif d’aider au moins 50 000 réfugiés à trouver un emploi correspondant à leurs aptitudes d’ici à 2025 au niveau mondial, et estime que 8 000 d’entre eux seront aidés rien qu’en Italie.  Au moins 10 000 d’entre eux bénéficieront de programmes de reconversion conçus pour améliorer leur employabilité, y compris des possibilités de formation linguistique et professionnelle. En 2020, l Partenariat pour les réfugiésune coalition de plus de 170 entreprises soutenant les réfugiés. Reconnaissant la valeur de l’inclusion et son impact positif sur les individus, les entreprises et la société, il a acquis une vaste expérience en offrant aux réfugiés les opportunités d’emploi dont ils ont besoin. En 2022, elle a aidé plus de 15 000 réfugiés en Europe à trouver un emploi, les aidant ainsi à retrouver leur indépendance et à s’intégrer dans leur nouvelle communauté. En outre, elle a lancé adeccojobsforukraine.com  en réponse au conflit en Ukraine, en mettant en relation plus de 10 000 réfugiés ukrainiens avec des opportunités d’emploi. L’ambition est de travailler sur l’employabilité des populations défavorisées, en promouvant la diversité et l’égalité sur le lieu de travail. À une époque où les entreprises du monde entier sont confrontées à une pénurie de compétences, il est essentiel de pouvoir favoriser l’inclusion en accédant à des réservoirs de talents inexploités. Pour finir Hilton a annoncé son engagement à embaucher 1 500 réfugiés supplémentaires en Europe. . En tant que partenaire de longue date de la Partenariat pour les réfugiés, Hilton a été la première entreprise du secteur de l’hôtellerie à rejoindre Tent en 2018, soutenant ainsi son engagement à créer des parcours d’emploi pour les groupes sous-représentés, notamment les réfugiés, les jeunes, les minorités, les personnes handicapées, ainsi que les vétérans de l’armée et leurs familles. Depuis 2015, Hilton a eu un impact positif sur 78 588 réfugiés par le biais du bénévolat, de la formation, de l’hébergement et de l’emploi. Depuis 2022, plus de 400 réfugiés ont été employés dans 73 hôtels de la région Emea (Europe, Moyen-Orient et Afrique). Grâce à des partenariats avec des organisations locales de réfugiés, des initiatives communautaires et des programmes de recrutement dédiés, Hilton offre aux réfugiés des opportunités de formation, de mentorat et d’avancement de carrière.

Lire aussi:  Énergie. Eni : premier chargement de gaz naturel liquide à Piombino

Opportunités dans le commerce de détail 

e-travail  ouvre la sélection du personnel pour une grande entreprise de distribution spécialisée dans le secteur alimentaire  en fort développement dans le nord-est de l’Italie. Plus de 80 postes à pourvoir  gérés par le Agence e-work de Vérone  qui se traduira par l’embauche immédiate de personnel spécialisé pour le centre logistique et d’employés départementaux pour les hypermarchés de Vérone. Vénétie, Lombardie  et du Frioul-Vénétie Julienne.  Plus spécifiquement, pour les profils techniques, nous recherchons 1 6 conducteurs de plantes  pour le centre logistique de Cerea  (Vérone ) : le personnel ayant une qualification professionnelle dans des disciplines techniques et scientifiques ou une expérience antérieure dans cette fonction se verra offrir un cours de formation préalable à l’insertion, suivi d’une formation professionnelle dans le domaine de l’automatisation et de la robotisation. Des opportunités s’ouvrent ensuite dans divers points de vente  en  Lombardie  (provinces de Mantoue  e Brescia ),  Vénétie  (zone Vérone, Trévise, Vicence, Venise ) e  Frioul (Udine )  pour les travailleurs de la pâtisserie et de la boulangerie :  2 3  postes ouverts pour le personnel de production  e 4 pour les guichetiers . Recherché également bouchers : 15 postes à pourvoir pour les provinces de Vicence, Padoue et Trévise et pour  la zone de Brescia de Orzinuovi où les postes ouverts concernent également caissiers et magasiniers.  Personnel chargé du réapprovisionnement des rayons entrepôt  de point de vente et d’un rayon fruits et légumes  sont également sélectionnés pour la région de Jesolo (Venise).  Pour tous les chiffres recherchés, un tous candidats résidant à plus de 55 km de la  lieu de travail de référence l’entreprise garantit le gîte et le couvert pour les 12 premiers mois . Les contrats proposés pour les postes recherchés sont principalement à à durée déterminée  et en vue d’un emploi. Pour les à Jesolo, un contrat saisonnier est proposé  jusqu’au 30 septembre, avec le gîte et le couvert garantis pour la saison estivale. Plus d’informations détails sur les postes à pourvoir et les modalités de candidature sont disponibles dans la zone d’annonces du site web de la Commission européenne. site web d’e-work  en cliquant sur le lien : https://e-job.e-workspa.it/job/view-job.php?id=43867 . Vous pouvez également envoyer votre candidature par courrier électronique à l’adresse suivante : [email protected]. 

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *