dim. Avr 21st, 2024

164 mille embauches prévues dans le secteur du tourisme en juin soit environ 7 000 de plus qu’au cours de la même période de l’année dernière. Sur ce total, plus des trois quarts, c’est à dire 124 mille, concernent les services de restauration  en raison du démarrage d’entreprises saisonnières et de l’intensification de l’activité liée au tourisme. C’est ce qu’a annoncé la de Fipe-Confcommercio, la Fédération italienne des établissements publics,  sur la base des données du système d’information Excelsior de l’Unioncamere-Anpal. L’analyse ne se limite pas au mois de juin, mais va plus loin, en mettant en lumière l’ensemble de l’économie européenne. trimestre juin-août, au cours duquel les nouvelles embauches dans les entreprises touristiques atteindront le seuil de 353 mille unités. 

Plus précisément, un contrat à durée déterminée est prévu dans 77% des cas, p 9 % seront des contrats à durée indéterminée, tandis que les autres bénéficieront de contrats d’apprentissage et d’autres types de contrats.

Si nous nous concentrons sur le seul secteur de la restauration, parmi les figures professionnelles les plus recherchées, les serveurs se confirment avec plus de 64 mille profils pour le seul mois de juin. Un nombre destiné à atteindre 144 mille au cours du trimestre juin-août. Viennent ensuite les cuisiniers avec 24 mille recrutements prévus et les barmen avec plus de 19 mille postes à pourvoir.

Au niveau local, Rome, Rimini et Bolzano sont les provinces qui soutiennent le plus la demande de main-d’œuvre. La capitale, avec 4,2% des recrutements, doit sa suprématie à la taille du marché, tandis que Rimini et Bolzano, en deuxième et troisième position, bénéficient de la forte spécialisation touristique de leur territoire. Cependant, la difficulté à recruter du personnel se confirme dans environ 50% des cas en raison du manque de candidats et du profil des candidats.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *