mar. Mai 28th, 2024

En mai, l’inflation a repris sa tendance à la baisse, revenant, après la hausse enregistrée en avril, au niveau de mars 2023 (+7,6%). C’est ce qu’indique l’Istat, selon lequel le ralentissement semble encore fortement influencé par la dynamique des prix des biens énergétiques. Dans le secteur alimentaire, les prix des produits transformés montrent une atténuation de leur croissance en glissement annuel, ce qui contribue à la décélération de l’inflation de base (jusqu’à +6%). Enfin, le ralentissement de la croissance tendancielle des prix des chariots de supermarché s’est poursuivi, s’établissant à +11,2% en mai.

La décélération du taux d’inflation est donc due, en premier lieu, au ralentissement tendanciel des prix des biens énergétiques non réglementés (de +26,6% à +20,3%) et, dans une moindre mesure, de ceux des produits alimentaires transformés (de +14,0% à +13,2%), des autres biens (de +5,3% à +5,0%), des services liés aux transports (de +6,0% à +5,6%) et des services récréatifs, culturels et de soins personnels (de +6,9% à +6,7%). Ces effets n’ont été que partiellement compensés par les tensions à la hausse sur les prix des produits alimentaires non transformés (de +8,4% à +8,8%) et des services liés au logement (de +3,2% à +3,5%).

Inflation L’inflation sous-jacente, nette de l’énergie et des produits alimentaires frais, a légèrement ralenti de +6,2% à +6%, de même que l’inflation nette des seuls biens énergétiques, de +6,3% à +6,2%. Le glissement annuel des prix des biens s’est affaibli (de +10,3% à +9,3%) et, dans une moindre mesure, celui des services (de +4,8% à +4,6%), ramenant l’écart d’inflation entre le segment des services et celui des biens à -4,7 points de pourcentage, contre -5,5 en avril.

Les prix des produits alimentaires, des articles ménagers et des soins personnels ont ralenti en termes de tendance (de +11,6% à +11,2%), de même que ceux des biens de consommation courante (de +7,9% à +7,1%). La hausse conjoncturelle de l’indice global est principalement due aux prix des produits alimentaires non transformés (+1,5%), des services récréatifs, culturels et de soins personnels (+1%), des produits alimentaires transformés (+0,6%) et des services liés au logement (+0,4%), contrebalancée par la baisse des prix de l’énergie non réglementée (-1,6%) et réglementée (-0,2%). Les perspectives d’inflation pour 2023 sont de +5,6% pour l’indice global et de +4,7% pour la composante de base.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *