sam. Mai 25th, 2024

Dans ses estimations finales, Istat a révisé à la baisse le chiffre de l’inflation pour le mois de mars à +7,6%. L’estimation préliminaire était de +7,7%. En mars, l’indice national des prix à la consommation pour l’ensemble de la collectivité avant tabac devrait enregistrer une baisse de 0,4% sur une base mensuelle et une hausse de 7,6% sur une base annuelle, contre +9,1% le mois précédent.

La croissance de ce que l’on appelle le « caddie » ralentit également : les prix des produits alimentaires, des produits ménagers et des produits de soins personnels enregistrent une légère décélération en termes tendanciels (de +12,7% à +12,6%), tandis que ceux des produits à fréquence d’achat élevée affichent un freinage plus décisif (de +9,0% à +7,6%).

Ces derniers jours, le Bureau d’études Confcommercio a estimé qu’un nouveau ralentissement de l’inflation est attendu en avril, avec une réduction de 0,3 % dans l’économie et une croissance de 7,5 % dans la comparaison annuelle. « Le ralentissement est dû exclusivement à la baisse des prix de l’énergie et du gaz. Le chemin de la reprise, bien que bien engagé, ne semble pas exempt d’incertitudes », lit-on dans le bulletin de Confcommercio, « en effet, l’inflation de base continue d’augmenter et il y a encore des éléments de tension dans le secteur de l’alimentation. Ce n’est que dans les prochains mois que l’on assistera à une compression plus marquée de la variation des prix à la consommation, de manière à ramener l’inflation cyclique à la fin de 2023 à des valeurs proches des valeurs moyennes observées au cours de la dernière décennie avant la pandémie ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *