sam. Déc 9th, 2023

Nouvelle baisse du prix du gaz naturel pour les ménages restant sur le marché protégé (environ un sur trois). Après des réductions de 34,2% en janvier et de 13% en février, l’Autorité de régulation des réseaux énergétiques et de l’environnement (Arera) a annoncé une baisse de 13,4% pour le mois de mars, à 46,58 euros par MWh (49,94 centimes d’euro par mètre cube).

Pour une famille moyenne, qui consomme 1 400 mètres cubes de gaz naturel par an, la dépense annuelle de gaz pour les 12 mois entre avril 2022 et mars 2023 est de 1 560,7 euros, soit 0,7 % de plus que pour les 12 mois précédents.

Depuis la fin de l’année dernière, Arera a commencé à actualiser les tarifs du gaz tous les mois, au lieu de tous les trimestres, afin que les effets positifs de la baisse des prix atteignent plus rapidement les ménages. L’ajustement des prix, contrairement à celui de l’électricité, se fait ex post, c’est-à-dire une fois que le mois de référence est terminé et que l’Autorité dispose de tous les éléments pour définir un tarif congruent.

Avec l’arrêté de projet de loi du 30 mars 2023, le gouvernement a confirmé jusqu’en mars le rabais de TVA sur le gaz naturel (à 5%) ainsi que les frais de système négatifs, qui représentent 31,24 centimes d’euro de rabais par mètre cube de gaz consommé.

Comme toujours, la mise à jour d’Arera ne change rien pou les ménages ont basculé sur le marché libre, à moins qu’ils n’aient choisi des contrats dont les prix sont « arrimés » à ceux du marché protégé. Les prix internationaux du gaz restent bas par rapport aux niveaux de 2022 : aujourd’hui, ils ont perdu environ 9 %, à 46,75 EUR par Mwh.

Lire aussi:  Personnage. Que veut vraiment Sam Altman, le visionnaire à l'origine de ChatGPT ?

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *