ven. Mai 17th, 2024

Le génie créatif n’est pas seulement la capacité de dessiner et de concevoir, c’est aussi et surtout la capacité de trouver les bonnes personnes pour mettre en pratique ses idées et ses visions. Giuseppe ‘Nuccio’ Bertone  appartenait à cette catégorie particulière de personnes : né en 1914, fils d’artiste, élevé dans le quartier de la ville, il a été élevé dans le quartier de la ville. L’atelier de carrosserie  de son père Giovanni (ouvert deux ans avant sa naissance), associe et développe talent et intuition, créant au début des années 50 une véritable école de design automobile dans laquelle sont formés les jeunes qui deviendront rapidement les « grands » de ce qui est universellement reconnu comme la « grande école des carrossiers turinois ». De véritables artistes du design : Nuccio Bertone a en effet identifié et lancé très tôt d’importants « crayons » tels que Giorgetto Giugiaro et Marcello Gandi. ni , en améliorant Franco Scaglione il associe un style exclusif à une technologie de pointe pour l’époque. A tel point que ses « créatures », les modèles Bertone, ont triomphé dans le monde entier : il suffit de penser à la voiture de la marque Bertone. Lamborghini Miura  exposée au MOMA de New York, une œuvre d’art et un symbole de démesure, de vitesse et de technologie sophistiquée.

L’histoire de la Carrozzeria Bertone dirigée par Nuccio s’est développée à travers d’importants passages, jalons de l’histoire de l’automobile : au siège de Turin, d’abord à Corso Peschiera, puis à Grugliasco, des bijoux tels que Alfa Romeo Giulietta Sprint et Giulia GT, Lamborghini Countach et Miura, Lancia Stratos, Fiat X1/9, la série X de Citroën…  et bien d’autres encore. Une histoire qui a reçu un coup dur avec la mort de Nuccio en 1997, à partir de laquelle a commencé un voyage délicat qui est passé par diverses vicissitudes et différentes mains. Puis l’obscurité… L’écho du grand nom et des modèles est resté, heureusement la collection historique a été reprise par l’ASI.

Il y a un peu plus de deux ans, en 2020 et après 8 ans de silence, la marque Bertone a été acquise par les frères français. Mauro et Jean-Franck Ricci,  , des entrepreneurs nourris par la passion des voitures de rêve. Et à la fin de l’année 2022 arrive la bonne surprise, l’annonce d’une supercar aussi sportive qu’exclusive, conçue pour ouvrir le nouveau parcours et célébrer un anniversaire important : la Bertone GB110  sera le modèle appelé à ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de la glorieuse marque, en célébrant le 110e anniversaire de la Carrozzeria Bertone. Un modèle spécial, en édition limitée, produit à seulement 33 exemplaires, peut-être personnalisable, aux performances élevées et, comme on pouvait s’y attendre, au prix élevé. Un style moderne qui s’inspire toutefois de l’histoire de Bertone, avec des références que les amateurs de style rapprocheront de la Lancia Stratos Zero, de la Lamborghini Marzal, de la voiture de rêve visionnaire Alfa Romeo 33 Carabo de 1968 ou de l’Alfa Romeo T.A.B. (Berlinetta Aerodinamica Tecnica), études signées par Franco Scaglione entre 1953 et 1955.
Un design raffiné, avec une forme athlétique, large et basse, un avant pointu et étagé, des ouvertures aérodynamiques, des phares à LED et une signature lumineuse à trois éléments, et des performances stratosphériques. Le moteur est développé par un constructeur allemand, fort de 1100 ch capable de délivrer un impressionnant 1100 Nm de couple maximal à 8400 tr/min, couplé à une transmission à 7 vitesses avec commandes au volant, transmission intégrale. Les premières données techniques ont été dévoilées, avec la promesse de performances exaltantes également liées au travail pour contenir le poids total (1520 kg) : accélération de 0 à 100 km/h en 2″8, et de 0 à 200 km/h en 6″8, avec une vitesse maximale de plus de 380 km/h. Parmi les quelques chiffres communiqués, une suspension à double triangle avec amortisseurs réglables en quatre sens et des roues de 21 pouces à l’avant et 22 pouces à l’arrière. Une supercar qui aura aussi une âme écologique puisqu’elle s’appuie sur un carburant alternatif, un éco-carburant dérivé de plastiques recyclés, comme l’a annoncé Jean-Franck Ricci, PDG de la Bertone renaissante.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *