lun. Juin 24th, 2024

L’insertion professionnelle est un facteur de réussite qui améliore l’organisation interne et la réputation de l’entreprise. Une recherche commandée à Altis, l’Alta scuola di impresa e società de l’Università Cattolica, par Federdistribuzione, présentée hier à Milan, a photographié la perception de l’inclusion dans les points de distribution modernes, tant alimentaires que non alimentaires. L’analyse a impliqué neuf responsables du personnel d’autant d’entreprises du secteur, plus de 2000 employés et près de 1700 acheteurs réguliers. Les résultats montrent une grande attention aux questions sociales : pour 94% des clients, l’inclusion coïncide avec des initiatives visant à impliquer toutes les catégories de travailleurs, indépendamment de leur origine ethnique ou de leur sexe. Plus une marque est considérée comme inclusive, plus il est facile de fidéliser les clients (72%) qui deviennent souvent des ambassadeurs, faisant la promotion de la marque vertueuse. 63% des employés décrivent leur entreprise comme inclusive, et pour les directeurs des ressources humaines, le lancement de projets d’inclusion professionnelle a eu un impact positif sur le climat de l’entreprise, facilitant les relations entre collègues et l’organisation. « Notre objectif est de partir de cette analyse pour systématiser les différentes expériences déjà engagées et mettre en place un groupe de travail permanent », a déclaré Francesco Quattrone, directeur du travail et des affaires générales de Federdistribuzione. Six millions de personnes passent chaque jour dans nos points de vente : nous pouvons être un moteur pour promouvoir l’inclusion à différents niveaux. Depuis un certain temps, nous sommes actifs dans le domaine de l’égalité des sexes, étant donné que la grande majorité de nos employés sont des femmes et des jeunes, avec les projets Womanplus et ValoreD, dans la conciliation de la vie privée et de la vie professionnelle, mais aussi sur le front de l’inclusion des migrants, avec Anpal, et des personnes handicapées. Dans le secteur du commerce de détail, ils peuvent être employés dans les activités de caisse, mais aussi à la réception et dans les rayons ». Les entreprises membres de Federdistribuzione emploient 225 000 personnes dans plus de 17 400 points de vente pour un chiffre d’affaires de 74,5 milliards d’euros. Les responsables du personnel de Brico, Bennet et Lidl ont souligné comment la culture d’entreprise consistant à valoriser leurs employés, sans distinction, crée un esprit d’équipe et une plus grande serviabilité envers les clients, qui sont également immédiatement perçus. Ils constituent un « équipement supplémentaire » qui ne peut être mesuré mais qui est immédiatement perçu et qui est également bon pour les ventes. La présentation de l’enquête d’Altis s’est terminée par une intervention en vidéo de la ministre des personnes handicapées Alessandra Locatelli, qui a assuré l’ouverture prochaine d’une table de travail pour la réforme de la loi 68 sur l’inclusion des personnes handicapées qui tienne compte de « l’unicité de la personne et fournisse des outils innovants et des investissements adéquats ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *