dim. Fév 5th, 2023

Plus de dons : en temps de crise, il faut économiser, même sur la philanthropie. La décision d’Amazon de mettre fin à son programme « Amazon Smile », grâce auquel il a fait don de 500 millions de dollars à plus d’un million d’organisations caritatives depuis 2013, suscite la controverse. Pour la société de Jezz Bezos, qui a récemment déclaré son intention de supprimer 18 000 emplois, il s’agit d’un revers retentissant, qui pourrait bientôt être imité par d’autres entreprises. Amazon a présenté l’arrêt d' »Amazon Smile » avec la nécessité de diriger ses efforts vers des « programmes ayant un plus grand impact » et qui pourraient entraîner un « changement significatif », de la construction de logements abordables à la formation en informatique pour les étudiants des communautés défavorisées. Mais en réalité, la décision de fermer son principal programme philanthropique entraînera une catastrophe pour de nombreuses associations locales.

 » Amazon Smile  » est un site qui contient les mêmes produits proposés par Amazon au même prix : pour chaque transaction sur  » Amazon Smile « , cependant, la  » Fondation AmazonSmile  » a jusqu’à présent reversé 0,5 % du montant dépensé à une organisation à but non lucratif choisie par l’acheteur parmi celles affiliées au programme. « Avec autant d’organisations impliquées – plus d’un million dans le monde – notre capacité à avoir un impact a souvent été trop réduite », a écrit l’entreprise de Jezz Bezos dans une lettre adressée à ses clients pour expliquer sa décision. Selon Amazon lui-même, le don moyen était inférieur à 230 dollars par organisation, même si, bien sûr, certaines organisations ont réussi à recevoir des sommes bien plus importantes pour réaliser leurs projets de développement. L’arrêt du programme est prévu à partir du 20 février. Les organisations à but non lucratif concernées recevront un don final égal à trois versements mensuels par rapport à ce qu’elles ont reçu en 2022.

Lire aussi:  Finance. La BCE relève ses taux à 3 %.

La société de Bezos a annoncé la plus grande réduction de personnel de son histoire et a institué un gel des embauches dans l’ensemble de ses effectifs. La société a également suspendu l’expansion de ses entrepôts et arrêté certains projets expérimentaux tels que son service de télémédecine et un étrange dispositif d’appel vidéo pour enfants.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *