photos/967.jpg

En cette année du centenaire, la commémoration de l'armistice sera marquée par plusieurs temps forts.

Par Aveyron Digital News
Le 08 novembre 2018

À l'occasion du centenaire du l'Armistice du 11 Novembre, les Villefranchois sont invités à participer à la cérémonie commémorative qui aura lieu à 12 h (rassemblement à 11 h 45) devant le monument aux morts de la place Jean-Jaurès.

La commémoration de l'armistice, organisée par la commune de Villefranche et la sous-préfecture, avec l'appui de l’Éducation nationale, revêtira cette année une dimension particulière et sera marquée par plusieurs temps forts.

On notera par exemple la présence d'un détachement de militaires de Caylus, des gendarmes de la compagnie de Villefranche et des pompiers qui déploieront la grande échelle pavoisée aux couleurs nationales, ainsi que celle des autorités préfectorales et locales et de représentants d'associations d'anciens combattants.

La sonnerie des cloches de la collégiale et de l'église de Veuzac résonneront dans toute la ville à partir de 11 h 50, alors que La Marseillaise, qui pourra être reprise par l'ensemble du public, sera interprétée par une quarantaine d'élèves des groupes scolaires publics de Villefranche.

Les chorales de Saint-Joseph et de l'ensemble vocal du Rouergue, quant à elles, interpréteront la chanson de Florent Pagny Le soldat.

Alors qu'une lettre d’un Poilu sera lue par un lycéen, des élèves de la section bilingue du groupe scolaire Robert-Fabre feront la lecture d'un poème de l'abbé Bessou, avant l'énumération des noms des soldats Villefranchois morts pour la France.

Des expositions à la mairie et à la sous-préfecture

Une exposition rendant hommage aux instituteurs aveyronnais morts pour la France lors du conflit 1914-1918 sera aussi présentée à la sous-préfecture jusqu’au 14 novembre puis dans le hall de la mairie du 14 au 21 novembre.

Une restitution de travaux d'élèves de La Chartreuse et de Pendariès, réalisés cet automne avec le service patrimoine de la mairie, sera aussi présentée à l'Hôtel de Ville.

16 instituteurs morts pour la France (dont le Villefranchois Jean Pendariès) ont été choisis de manière à représenter le territoire aveyronnais, et les élèves de 16 classes ont travaillé à reconstituer la fiche d’identité de ces maîtres, leur parcours, les conditions de leur mort…

Chaque classe a produit un panneau explicatif pour rendre compte de ce travail. L'objectif de ce projet était de permettre aux élèves de comprendre la Première Guerre mondiale à partir des mémoires locales, apprendre à effectuer des recherches sur internet et analyser des documents et des traces, lire et produire des écrits, s'approprier l'histoire de l'école, du village…



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !