photos/825.jpg

Jeffrey Williams a inscrit un bel essai, en fin de match. - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 04 novembre 2018

Pour le compte de la 8e journée de Fédérale 1, les rugbymans Ruthénois se sont imposés, à domicile, et avec le bonus offensif face à Graulhet (44-14).

Ils l’attendaient depuis la 2e journée lors de leur déplacement à Castanet. Cette deuxième victoire de la saison fait, sans aucun doute, du bien au moral des joueurs d’Arnaud Vercruysse, coach du SRA. Ils en avaient envie et ça s’est vu dès la troisième minute lorsque Victor Fromenteze est allé inscrire le premier essai du match sous les poteaux (7-0).

Quatre minutes plus tard, c’est au tour de Quentin Vabret d’aggraver le score après une interception et une course de 80 mètres (14-0). Baldy-Martin inscrit une pénalité et permet au SRA de mener 17 à 0 après douze minutes de jeu. Le ton est plus que donné.

Sept essais à deux

Dépassés par la vitesse et les séquences de jeu des Ruthénois, les Tarnais s’inclinent à nouveau, à la 16e, après une passe au pied de Baldy-Martin pour Chamagne qui inscrit le troisième essai ruthénois en coin (22 à 0). Une pénalité supplémentaire permettra aux Ruthénois de rentrer à la pause sur le score de 25 à 0.

Graulhet n’abdique pas et au retour des vestiaires, ils inscrivent leur premier essai (25 à 7, 43’). Ces premiers points empêchent alors les coéquipiers de Dimitri Théron, qui fêtait son 100e match sous les couleurs ruthénoises, d’obtenir le bonus offensif. Un manque de courte durée puisqu’à la 51’, Aboitiz, après plusieurs temps de jeu, aplati dans l’en-but tarnais (30 à 7). Hugo Alonso aggravera encore le score (37 à 7) avant que Graulhet n’obtienne un essai de pénalité (71’).

« Coup de chapeau à Rudy Auréjac »

Les Ruthénois inscriront deux nouveaux essais par Williams (76’) et Fromenteze (80’). Victoire 51 à 14. À la sortie du match, Arnaud Vercruysse était satisfait de la manière :

La construction du match a été aboutie, 25 points en première mi-temps, 26 en seconde, les 23 joueurs ont beaucoup donné. C’était un match compliqué, après trois défaites, mais psychologiquement on a évité de parler de match de la peur. Je voudrais tirer un énorme coup de chapeau à Rudy Auréjac, qui malgré sa blessure, s’est rendu disponible pour venir nous apporter sa science de la touche. Ça prouve que tout le monde est concerné.

Le coach était également ravi de l’apport des animateurs du milieu de terrain « qui ont rendu une très belle copie. Ils ont pris plaisir à être les chefs d’orchestre ». Les Ruthénois devront désormais se tourner vers le match de Narbonne « avec peut-être la capacité à tenter des choses. On va chez eux sans pression particulière ».

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
Commentaires

COSTES Cyrille

Le 05 novembre 2018 à 03h29
Bonjour, à noter la présence, hier dans les tribunes de Paul-Lignon, d'un certain Guy Laporte, emblématique ouvreur du XV de France dans les années 80. Aujourd'hui co-président d'un Sporting Club Graulhétois en pleine reconstruction, le Tarnais n'a malheureusement rien pu faire pour empêcher la lourde défaite des siens (51 à 14).

Signaler le commentaire ?


Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !