photos/7887.jpg

Le commandant Pierre-Henri Calmejane. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 14 août 2019

Depuis début juillet, c’est au commissariat de police de Millau que le commandant Pierre-Henri Calmejane a posé ses galons de chef de service, et le choix de la cité du gant n’est absolument pas dû au hasard.

Le commandant Pierre-Henri Calmejane succède au commandant Delchambre à la tête des 68 agents du commissariat de Millau. Il a pris ses fonctions le 1er juillet, saluant le travail du commandant Eugène qui a assuré l’intérim entre les deux prises de postes.

Père de trois grands enfants et marié à la chef d’état-major de Tarbes, il n’a pas hésité à postuler quand l’occasion s’est présentée.

Je suis très attaché à mes racines, mon grand-père est originaire du Viala-du-Pas-de-Jaux, cela a évidemment motivé ma candidature, j’aime énormément cette région.

Cet ancien joueur de rugby lotois, amateur de sport, de pêche et de nature, a exercé à Pau, Lourdes, Cahors, Toulouse, et Paris avant d’arriver à Millau.

Diplômé de la 35e promotion des inspecteurs de police, il a toujours travaillé en brigade spécialisée, aux « stups », aux « mœurs » et à la brigade des mineurs en tout début de carrière. Il avoue d’ailleurs avoir ses souvenirs les plus intenses dans cette dernière.

Nous avions à traiter des affaires où les mineurs étaient des victimes, on était vraiment dans l’humain dans ces services, et en début de carrière on n’a pas encore de véritable carapace. J’ai même gardé des relations encore à ce jour avec certains.

Des fonctionnaires disponibles

Depuis son arrivée, on peut dire que le commandant a immédiatement été « mis dans le bain », puisque les affaires de faits divers et les manifestations se sont inhabituellement enchaînées à Millau : des nombreux incendies à la manifestation des gilets jaunes en passant par celle de l’anniversaire du Mc Do et plus récemment l’affaire des coups de couteau rue de la Capelle, l’actualité a été intense.

À ce sujet Pierre-Henri Calmejane dit avoir été « très agréablement surpris par la disponibilité et l’efficacité des policiers du commissariat de Millau ».

J’ai trouvé des fonctionnaires motivés, qui n’économisent pas leur temps ni leur énergie, ils se portent immédiatement volontaires en cas de coup dur, certains sont même revenus travailler pendant leurs congés d’été, et je peux vous dire que ce n’est pas partout pareil !

Des fonctionnaires « disponibles » et « efficaces » qui réussissent à élucider plus d’une affaire sur deux, ce qui est bien en dessus du taux national qui est à peine de 30 %.

Un poste motivant

Outre l’équipe de Millau avec laquelle il entretient déjà de très bons rapports, le poste qu’il occupe implique de chapeauter la partie judiciaire ainsi que la « tenue », l’administratif. Le commandant explique que c'est pour cela que c'est une fonction intéressante à plusieurs titres.

Ça fait partie des postes les plus valorisants qui nous soient offerts, à nous, officiers de police.

Le commandant Calmejane souhaite travailler avec la police du quotidien pour accentuer les contacts avec la population, avec la coopération de la police municipale, et de la gendarmerie pour les autres affaires.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !